Édouard Glissant en son atelier d’éclairs

Égal artisan des clairs de lunes ou du feu du jour. Le temps du calypso captif d’une lampe à huile, du flacon de rhum, d’un photophore, vides..., éteints..., presque froids. Les braises se font attendre sous la cendre et les scarifications de la nuit caraïbe comme d’un argentique Bogolan de notre Pays d’Avant... Soley' !

Édouard Glissant en Martinique (2003).Photographie de Jean-Luc de Laguarigue. Édouard Glissant en Martinique (2003).Photographie de Jean-Luc de Laguarigue.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.