Édouard Glissant. Naissance d’un Poète-Combattant, le 21 septembre 1928. Poème III

Lorsque la naissance du poète se rapproche de notre vivant, c'est comme si la poésie-même nous demandait des comptes, nous apostrophait : "Alors ! Qu'est ce qu'il te reste dans les tripes, hein ?" Et je sais qu'à tout coup la question me sera posée d'égale force dans quelques mois, avec pour "deadline" la date de sa désapparition. Voici « RIRES » pour toute réponse depuis notre côté de l'horizon

Haut Oyapock. Guyane. Crédit photographie : recherche de l’auteur en cours accompagnée de mes remerciements ! Haut Oyapock. Guyane. Crédit photographie : recherche de l’auteur en cours accompagnée de mes remerciements !

Nous encascadons nos jours d’embuscades dans une dégringolade de rigoladeries à désarçonner les sortilèges.

La chasse est ouverte !

Ils braquent jusqu’à la lune en pleine face de nos rêves,

D’autres préfèrent s’en prendre directement au soleil comme d’un hold-up en plein jour.

Et le canot de la famille passe l’étiage des nos vastes fleuves à l’ombre des hautes roches,

Telles les Moaï de Rapa Nui sur l’infini des Eaux,

Et les rires de nos enfants,

Paroles secrètes des sources,

Courent le lit de la rivière qui jamais ne se tarit.

Soley’ !

Pyèr.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.