Le regard de Jacques Risso sur les nouveaux livrets scolaires

Quand le sommet de la pyramide Education Nationale ignore la réalité du terrain, se berce d'illusions et continue d'étouffer les enseignants

Voir cette nouvelle BD

http://jacques.risso.free.fr/allegro/manontroppo.htm

Il ne peut pas y avoir de refondation sans changer le fonctionnement même du système. Le règne de la technocratie et de la paperasse, exacerbé autoritairement avant 2012, se poursuit et se renforce

Seule une évaluation par un organisme indépendant, enquêtant sans les filtres de l'institution, au contact direct et libre des enseignants des écoles, permettrait de mesurer la réalité de la situation, l'importance du découragement, de la désillusion, du malaise qui rend caduque toute réforme. Dans les écoles que je  connais, rien n'a changé depuis 2012... C'est même souvent pire, hélas!

On pourra comprendre au passage pourquoi Jacques Risso, poursuivi sous la droite, comdamné sous la gauche, ayant été rétabli dans son honneur par la justice dans chacune des procédures engagées, ayant obtenu des réparations financières (bien peu de choses par rapport au drame vécu), ayant retrouvé la garantie de son poste de directeur, n'a toujours pas reçu la moindre excuse des hiérarques qui ont cumulé les erreurs... et qui sont toujours à leur poste avec leur désinvolture, leur arrogance et leur mépris des acteurs du terrain

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.