L'éducation intéresse-t-elle Médiapart et ses lecteurs?

Je suis surpris du peu de place que tient l'éducation dans Médiapart; Sans doute, ne suis-je pas suffisamment attentif? Peut-être ne suis-je pas bien informé des blogs qui traitent de ce sujet. Pourtant l'échec de la refondation est une évidence, malgré les campagnes de communication, et, malheureusement, une catastrophe prévisible pour la société.

L'un des ouvrages qui m'a le plus marqué et que je continue à exploiter inlassablement dans mon combat pour une autre école, est celui d'Edwy Plenel: "La République inachevée. L'Etat et l'école en France" Payot. 1985. 479 pages! Un pavé certes, mais une base de travail considérable et des outils de pensée indispensables.

Curieusement, alors que l'ouvrage appelait, formellement ou implictement, une autre école, démocratique, libératrice, émancipatrice, avec, enfin, une vision prospective nécessaire, alors que la littérature philosophique, pédagogique, sociologique, ne cesse de fournir des justifications à une véritable refondation, il faut vraiment chercher pour trouver des analyses sur l'école, sur l'éducation globale, sur les savoirs...

Plenel a-t-il travaillé pour rien? Serres, Morin, Meirieu, Giordan, Charmeux, Fijalkow, Dubet, etc sont-ils rangés au fond des tiroirs des ministères  de droite et jamais ressortis par la gauche? Les mouvements pédagogiques sont-ils soumis et pourquoi?

Freinet est-il défintivement enterré?

Je reprends, avec une extension, le titre d'un ouvrage de Philippe Meirieu et Michel Develay (ESF. 1992): "Emile, reviens vite... Ils sont devenus fous". Edwy, Philippe, Eveline, Edgar, Michel... revenez vite! Ils sont fous de consensus conservateurs!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.