La refondation est en marche sur le papier et dans les discours

Témoignage d'une candidate reçue au concours de recrutement des profs d'école. Je suis en colère. Pas encore fonctionnaire et déjà en colère.

Témoignage d'une candidate reçue au concours de recrutement des profs d'école. Je suis en colère. Pas encore fonctionnaire et déjà en colère.


J’ai préparé le Concours de Professeur des Ecoles ; comme tous ceux qui souhaitent se mettre au service des enfants, j’y ai mis beaucoup d’énergie. Et j’ai été très fière quand j’ai appris que j’étais reçue.
Les heureux lauréats ont été reçus à l’ESPE début Juillet.
Les premiers mots prononcés par une collaboratrice de l’Education Nationale ont été les suivants : «  Mesdames et Messieurs, je vous invite à entrer dans la salle et à vous installer dans les premiers rangs. Je vous rappelle que les bons élèves s’assoient devant, les bons professeurs s’assoient au premier rang aussi. »

Non, ce n’était pas de l’humour.
Ont suivi quelques conseils ( ou plutôt des consignes si on se réfère au ton employé pour les asséner) sur l’exemplarité, la tenue vestimentaire, le ton à employer dans la correspondance avec les parents et les autorités supérieures.
Cet été, j’ai travaillé, réfléchi à ma future classe, échangé et partagé avec ma future collègue. Nous avons rêvé notre classe, et le 1er septembre, ce sera la réalité du terrain.
Non, pas le 1er septembre , aujourd’hui… nous étions en attente de la confirmation d’une réunion d’information organisée par le rectorat qui devait avoir lieu les 24 ou 25 Aout.
Ce matin, l’ESPE n’était au courant de rien; j’ai été prévenue par un ami qui me cherchait dans l’amphi de la fac de Médecine de X.
Rien, pas un email, pour nous informer ; pas d’information sur le site de l’inspection académqiue.
L’exemplarité? En effet, c’est important. L’accueil des nouveaux élèves et professeurs, c’est important aussi.
Louis Jouvet répétait souvent qu’il fallait soigner son entrée en scène ; c’est ce dont les spectateurs se souviennent toujours.
Mon entrée sur la scène de la classe aura lieu le 1er … j’espère que je serai à la hauteur de mes jeunes élèves et j’aurai une année pour apprendre et grandir avec eux.
Je souhaite que l’EN apprenne et grandisse aussi…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.