Le Maire d'Arles sans politique à 3 mois des élections

Cet article s'inscrit dans un débat citoyen indispensable pour un projet qui va structurer fortement Arles, une ville de 50.000 habitants dont 18% des adultes sont au chômage.

Cet article s'inscrit dans un débat citoyen indispensable pour un projet qui va structurer fortement Arles, une ville de 50.000 habitants dont 18% des adultes sont au chômage.

Le Maire Hervé Schiavetti espère être réélu en Mars 2014, porté par la maquette du projet de Maja Hoffmann. Les marketeurs à l'américaine lui ont déjà concocté une affiche 

 Hervé Schiaretti

sur laquelle n'apparait aucun parti politique. Pourtant Hervé est membre du parti communiste, mais sur l'affiche, rien, ni front de gauche ni pc, parce que pense t'il, en faisant de la politique, en assumant sa gauche, on ne peut plus être élu.

Arles a perdu les ateliers SNCF, il y a trente ans, une papeterie, il y a quatre ans, des constructions métalliques, restent, un atelier de réparation navale, le port fluvio maritime, des commerces liés au tourisme, des services municipaux, des services de type assurance, un des plus beaux marchés de Provence, les éditions Actes Sud, Harmonia Mundi, le Musée archéologique le plus visité de France et puis les Rencontres photos.

Mais une ministre de la Culture s'est déjà prononcée, ce n'est pas grave, le Festival de Photo que je finance, si cela ne peut plus être à Arles, ce sera dans une autre ville.

Lucien Clergue, le co fondateur et les administrateurs, les photographes du monde entier le personnels, les millions de visiteurs qui ont construit les Rencontres depuis 44 ans peuvent aller n'importe où ou nulle part ! Les rencontres, les débats, la physionomie de la ville, les images, tout vit depuis 44 ans, mais cela compte t'il à côté des caprices d'une milliardaire !

Pas étonnant quand on fait de la politique sans étiquette et de la culture sans se préoccuper d'histoire et de politique.

Arles, pour commencer est une ville qui a été longtemps celte avec le peuple des Néarchi, et oui, les Celtes ont vécu plusieurs centaines d'années dans le Sud de la France actuelle et ils ont fondé des agglomérations comme Arles, Arelate, "devant les marais" en langue celte et non en latin comme on le laisse croire avec les journées d'Arelate où n ne présente que la culture romaine qui a laissé, certes de nombreux monuments grâce au statut de colonie romaine obtenue pour son soutien à César face à Pompée alliée à Massilia Marseille mais qui a aussi occupé un territoire conquis militairement contre le gré de ses habitants.

Arles a été occupé quelques centaines d'années par les Romains, mais avant leur occupation, il y avait une activité artisanale et agricole importante avec  les bateaux qui naviguaient sur le fleuve, les cultures de la vigne et du blé peut-être récolté avec la moissoneuse batteuse inventée par les Celtes qui est le seul objet celte figurant dans le superbe musée du Mucem à Marseille dont le contenu est par ailleurs assez fantomatique. Et les Celtes faisaient même de la culture comme les divinités de Roquepertuse:

 roquepertuse

A Arles, on a oublié les Celtes et on ne voit plus que des répliques de Romains pour les fêtes locales antiques, comme on ne verra peut être plus que du Hoffman dns les années à venir et plus les rencontres photos si on laisse faire ces politiques.

Les partenariats privé- public, c'est tellement pratique en période de pénurie financière et politique ! Cela plait beaucoup aux ps et à leur alliés pc à Paris, par exemple, ils ont cédé le forum des Halles à Unibail, parce que cela coutait trop cher de faire un projet culturel tourné vers la métropole qui ait du sens pour tous les publics qui passent dans ce lieu de rencontre le plus peuplé d'Europe. Circulez, il n'y a rien  voir qui puisse faire reflechir, conscientiser donner en vie de se battre contre le monde mercantile et de le changer. Mais c'est bizarre avec le public-privé, il ne reste très vite plus que du commerce et un peu de cuture mais consommable ou de prestige pour vendre de l'immobilier à coté ou du parfum.

Jean Michel Jeanneney soutient François Hebel dans son refus de laisser dépouiller les rencontres photo sans garantie de pouvoir perenniser le projet et sans dépendre des caprices de milliardaires, comme il a essayé de s'affronter au monopole de Google sur les moteurs de recherche et sur l'archivisation des oeuvres écrites, mais avant les pouvoirs publics et l'entreprise privatisée France Telecom avait laissé péricliter sans appui et investissement le moteur de recherche Voila qui avait pourtant atteint des niveaux d'audience équivalent à yahoo en france et qui avait les mêmes performances que Google avec un algorithme équivalent. Ce qui disparait faute de volonté politique de s'opposer au marché est très difficile à reconstruire.

voir le blog de Pierre Grenet

La culture de consommation ne suffira à faire rempart contre le FN et l'extreme droite qui menace Arles. Michel Vauzelle a sauvé son siège de député à deux mille voix près contre la candidate du FN aux dernières élections législatives. Il en suffira pas quelques postes à la Fondation Luma pour les chômeurs, il faut des projets fédérateurs et qui dynamisent une ville qui fassent débat et sens.

L'art moderne des milliardaires Bernard Arnault,  Francois Pinault, et  Maja Hoffmann de prestige et de consommation ne suffira sans doute pas ! On passe devant sans le voir, comme devant les affiches d'Hervé Schiaretti et devant Aurélie Philipetti, Ministre fantomatique.

Cirdulez, il n'y a rien à voir ! Tiens, voilà Unibail, Hoffmann, le FN, Ah bon ! On ne savait pas !

+ Plus d'histoire, + plus de politique !!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.