AZF - Condamner sans preuve : une victime s'insurge !

Une partie civile, sans avocat, victime de la catastrophe à 800 mètres, a étudié le dossier judiciaire objectivement, factuellement et précisément. Elle m’autorise à publier l’ensemble de ses conclusions déposées officiellement à partir du 24 janvier 2017, ouverture du procès en Appel de Paris. Ces conclusions anéantissent l’ordonnance de renvoi et les conclusions de l’enquête expertale.

 

faisceau-correnson
Une partie civile, sans avocat, victime de la catastrophe à 800 mètres, a étudié le dossier judiciaire objectivement, factuellement et précisément.

Elle m’autorise à publier l’ensemble de ses conclusions déposées officiellement à partir du 24 janvier 2017, ouverture du procès en Appel de Paris.

Ces conclusions anéantissent l’ordonnance de renvoi et les conclusions de l’enquête expertale.

 

CONCLUSIONS DE LA VICTIME AU PROCES-2017

 

ARRET DU 31 OCTOBRE 2017

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.