Voir tous
  • Comment disparaitre des moteurs de recherche grâce à Médiapart !

    Par
    Ceci est un article test pour vérifier si Google et les autres moteurs de recherche continuent de ne pas référencer mes billets de Médiapart et donc de me permettre de devenir "webement" Invisible grâce au site de Médiapart !
  • AZF - Condamner sans preuve : une victime s'insurge !

    Par
    faisceau-correnson
    Une partie civile, sans avocat, victime de la catastrophe à 800 mètres, a étudié le dossier judiciaire objectivement, factuellement et précisément. Elle m’autorise à publier l’ensemble de ses conclusions déposées officiellement à partir du 24 janvier 2017, ouverture du procès en Appel de Paris. Ces conclusions anéantissent l’ordonnance de renvoi et les conclusions de l’enquête expertale.
  • AZF : 10 mn avant l’explosion, une alerte tue par le Parquet de Toulouse

    Par
    10-mn-avant-l-explosiion-une-alerte-tue-par-le-parquet-de-toulouse
    Dès le 21 septembre 2001, le parquet de Toulouse a du lancer une enquête de flagrance pour comprendre comment un homme paniqué, avait pu deviner très en avance l'explosion d'AZF depuis le Stade de Valmy. Il a été signalé en train de crier « Ça va péter, ça va péter !» à la gendarmerie par deux témoins bordelais. Le parquet va tout mettre en place pour éviter de révéler la vérité sur cette énigme.
  • AZF : Les datations téléphoniques contredisent les experts judiciaires

    Par
    datation-telephonique-synoptique-reduit
    Après examen exhaustif et détaillé des pièces du dossier judiciaires relatives aux datations téléphoniques, il apparaît clairement que l’heure de l’explosion d’AZF a eu lieu après 10h18’04 et non à 10h17’55 comme cela a été annoncé dès le début par les experts judiciaires !
  • Crash de l'A320: Pourquoi F Hollande savait qu’il n’y avait pas de survivants

    Par
    2015-03-24-crash-a320-germanwings
    A peine une heure après la crash de l’A320 de la compagnie Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence, le 24 mars 2015, le président F. Hollande annonçait sur les ondes qu’il n’y avait aucun survivant. Cette déclaration officielle est stupéfiante mais si l'on tient compte des données d'un réseau spécial de surveillance, jamais mentionné dans les rapports du BEA, ce n'est pas le cas !