Liberté pour Daria Polyudova !

Le 16 janvier 2020, un tribunal de Moscou a mis sous les verrous Daria Polyudova, militante, dirigeante du mouvement de « Résistance de gauche », accusée d’appels au séparatisme et au terrorisme.

Daria Polyudova © chechenews Daria Polyudova © chechenews
Il est reproché à Daria Polyudova d’avoir menacé par ses déclarations l’intégrité territoriale de la Fédération de Russie en soutenant l’autodétermination des régions. C’est-à-dire que Poutine interdit en Russie ce qu’il soutient en Ukraine, en Géorgie et en Catalogne.

La militante régionaliste, qui ne s’exprime que par des moyens pacifiques, est accusée de justification publique du terrorisme.

Polyudova Daria est née le 4 février 1989. Lors de la prise du pouvoir par Poutine, elle avait 10 ans. Elle fait partie de la « génération Poutine » qui n’a jamais connu la liberté.

Le 21 décembre 2015, elle avait été déjà condamnée à 2 ans de prison pour avoir participé à la préparation de la « Marche pour la fédéralisation du Kouban » région de Krasnodar. Elle avait été libérée le 20 octobre 2017 après avoir purgé sa peine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.