Protester : un jeu d’aventure (dangereux).

la police russe s'invite dans une conférence pour « La sécurité en manif ». Protester : un jeu d’aventure. « ПРОТЕСТ КАК КВЕСТ ». Квест de l’anglais « Quest »

la police russe s'invite. © Russia Today

La conférence était organisée par « Protestation permanente », des jeunes russes qui ont décidé de manifester tous les jours jusqu’à l’extinction de la dictature de Poutine.

Espionné par les services secrets du régime, réprimé par sa police et ses tribunaux armés d’une panoplie de lois liberticides, sans pitié avec l’opposition, manifester devient un exercice dangereux pour chacun.

Parmi les orateurs, des militants déjà réprimés, qui désirent faire part de leur expérience en exposant les réflexes et comportements nécessaires pour éviter une arrestation et condamnation.

Des policiers armés ont fait irruption pour tenter d’interrompre cette conférence. Les assistants, jeunes dans l’ensemble, ont gardé leur calme.

Je poste cette information, car, la fascisation des régimes est un mouvement mondial. Les régimes et polices de Poutine et Macron sont abjects l’un et l’autre. À l’avantage de la police russe, disons que cette dernière n’éborgne pas les manifestants.

Je respecte ces jeunes, aussi bien français que russes, pour leur intelligence collective démontrée par l’organisation de telles conférences. Elles permettent de transmettre l’expérience, de réfléchir et de s’adapter afin de continuer la lutte pour la liberté et la démocratisation de nos sociétés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.