Moscou: peine réelle pour délit virtuel

Moscou, tous les prévenus dans l’affaire « Nouvelle grandeur » ont été déclarés coupables d'avoir créé une communauté extrémiste. Ils avaient été abordés dans un Mac Donald par un agent du FSB qui a tout organisé, puis disparu. La nasse s’est refermée sur les jeunes crédules. Les peines varient de 4 ans conditionnels à 7 ans de prison ferme.

Kryukov, Kostylenkov, Karamzin et Poletaev. © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta" Kryukov, Kostylenkov, Karamzin et Poletaev. © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta"
Comme dans les affaires « Réseaux », « Artpodgotovka » et tant d’autres, il n’y a pas eu une seule violence, pas un éclat de voix ou un carreau cassé, seulement des accusations abstraites fabriquées par des agents de Lubyanka. Les peines infligées aux opposants sont très, très lourdes : 18 années de prison à régime sévère pour les anarchistes de « Réseaux » et 13 pour les militants de « Artpodgotovka ».

Les condamnations infligées pour « Nouvelle grandeur » sont :

  • Ruslan Kostylenkov : 7 ans de prison ferme,
  • Pyotr Karamzin : 6,5 ans ferme
  • Vyacheslav Kryukov : 6 ans ferme
  • Dmitri Poletaev : 6,5 ans conditionnels (libéré dans la salle d'audience),
  • Maxim Roshchin : 6 ans conditionnels,
  • Maria Dubovik - 6 ans conditionnels,
  • Anna Pavlikova - 4 ans conditionnels.

Des centaines de personnes, jeunes pour la plupart,  s’étaient rassemblées devant le tribunal pour exiger l’acquittement des accusés, dont la mère de Anna Pavlikova mineure au moment des faits. La foule a formé une queue pour pénétrer, mais en raison des distances sanitaires, les huissiers ont bloqué les entrées. Elle a crié les slogans : « Libérez les prisonniers politiques », « Ras le bol du Tsar », « Ceci n’est pas un procès ».

Militant travesti en policier © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta" Militant travesti en policier © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta"
Debout sur les marches, un militant   revêtu d’un  uniforme de police et tenant un mannequin a récité des vers. Il a ensuite coupé la gorge du mannequin, un liquide rouge a jailli et éclaboussé la foule. Il a été immédiatement arrêté par la police.

Pavlikova avec sa sœur après le verdict. © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta" Pavlikova avec sa sœur après le verdict. © Vlad Dokshin / "Novaya Gazeta"
À l’intérieur, alors que les accusés étaient dans l’aquarium, le juge a marmotté le verdict. Il est devenu clair pour énoncer le verdict. Les sept accusés sont coupables d'avoir créé une communauté extrémiste. Le texte du verdict est une copie presque intégralement de l'acte d'accusation, erreurs grammaticales comprises, comme l’ont noté les avocats.

Le tribunal a accepté comme preuve le témoignage extorqué sous la contrainte de Pavel Rebrovsky.  Ce dernier s’est ensuite rétracté.  Pavel Rebrovsky a déclaré que ces aveux avaient été rédigés sous la pression d'un enquêteur qui lui avait promis une peine avec sursis. En définitive, il a été condamné à 2,5 ans de prison ferme. Mais le tribunal a constaté une violation de l'accord et son cas a été renvoyé pour examen.

L'affaire « Nouvelle grandeur » est une provocation à grande échelle du FSB organisée par un certain Ruslan D. À titre de témoins à charge sont intervenus Olga Pshenichnikova du Centre de lutte contre l’extrémisme et d’autres responsables des services de sécurité russe introduits dans l’organisation.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.