Russie. L’appel au « vote intelligent » censuré.

Hier soir, une nouvelle perquisition a eu lieu dans les locaux d’Alexey Navalny à Moscou. Tout le matériel informatique a été saisi. Alexey Navalny et Lioubov Sobol, interdits de candidatures aux élections de la Douma de Moscou, appelaient à un « vote intelligent », c'est à dire à bouder les candidats du pouvoir.

Perquisition à Navalny live © Navalny live

Il ne reste plus rien de notre studio du Fonds anticorruption à Moscou et de la chaîne « Navalny Live », a déclaré Lioubov Sobol sur Twitter. Les agents masqués ont saisi tous les ordinateurs, moniteurs, caméras, éclairages, une console de mixage, un serveur, des documents stockés dans un coffre-fort, des disques durs, des téléphones, des clés USB et des disques. Huit personnes ont été gardées à vue au cours de cette perquisition.

La perquisition s’est terminée ce matin à 1 h. Elle avait pour but officiel de rechercher des personnes impliquées dans l’organisation d’émeutes. Dès lors, on ne comprend pas pourquoi des dispositifs techniques servant uniquement à la diffusion, comme des projecteurs, ont été saisis.

Des élections auront lieu le 8 septembre 2019 en Russie. Des gouverneurs et des assemblées territoriales doivent être renouvelés dans une trentaine de régions, mais les élections les plus contestées semblent être celles de la Douma de Moscou. Les principaux candidats de l’opposition, Alexey Navalny, Lioubov Sobol, Dimitry Goudkov, Ilya Yashin, ont été rejetés par un filtre électoral qu’aucune logique démocratique n’explique. Des manifestations, dont une de 60.000 personnes, se sont déroulées au cours de l’été. Plus de 2.000 personnes ont été arrêtées. Les candidats déchus et des militants ont été condamnés à des peines de prison de quelques jours de prison, souvent renouvelables comme Ilya Yashin qui a fait quatre fois consécutivement dix jours de prison. Mais le pouvoir dégaine à présent des articles plus répressifs. Konstantin Kotov vient d’être condamné à quatre ans de prison pour avoir participé à des manifestations non autorisées.

Dans ses conditions, Alexey Navalny a appelé les électeurs à un « vote intelligent », c’est-à-dire à boycotter tous les candidats liés avec le pouvoir. Ce dernier lui a répondu en lui imposant le silence avec cette perquisition dans ses locaux de « Navalny live » hier soir.

PS: Ne vous étonnez pas de cette perquisition contre un opposant politique, c’est ce qu’a fait en France la police de Macron dans les locaux de la France insoumise.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.