L’opposante russe, Nadejda Pétrova, arrêtée en France.

Ce matin, Nadejda Pétrova, opposante russe réfugiée en France, a été arrêtée par la police française. Poutine utilise « Interpol » et les régimes européens d’extrême droite pour « récupérer » les opposants politiques. La police française ne doit pas coopérer avec les régimes dictatoriaux.

Nadezhda et son fils Géorgy emprisonné en Russie. © Nadezhda Pétrova Nadezhda et son fils Géorgy emprisonné en Russie. © Nadezhda Pétrova

Ce matin, Nadejda Pétrova, opposante russe réfugiée en France, a été arrêtée par la police française.

Nadejda Pétrova s’était faite enregistrer pour un rendez-vous aujourd’hui à la préfecture à Nice afin de demander l’asile politique en France
Ce n’est pas les fonctionnaires des services d’immigration qui l’ont rencontrée, mais des policiers qui l’ont arrêtée immédiatement et emportée dans une direction inconnue. Ils lui ont confisqué son téléphone et ne lui ont pas laissé l’occasion de téléphoner.

Nadejda a été arrêtée par contumace pour terrorisme en Russie. Elle était une militante active du mouvement « Artpodgotovka » de Viasheslav Maltsev aujourd’hui réfugié en France. Ce dernier est lui-même également recherché par les autorités russes pour terrorisme.

Dans sa fuite précipitée de Russie, Nadéjda Pétrova est arrivée en Autriche. Le gouvernement autrichien d’extrême droite lui a refusé le droit d’asile et avait ordonné son expulsion pour le 21 septembre. Nadéjda Pétrova a préventivement quitté l’Autriche deux jours avant et s’est réfugiée en France. Je l’ai aidé à prendre rendez-vous à la préfecture pour régulariser sa situation.

Mais ce matin, ce n’était pas les employés de l’OFPRA qui l’attendaient, mais des policiers qui l’ont immédiatement arrêtée et emportée dans un véhicule.

Les militants d’« Artpodgotovka » restés en Russie ont été emprisonnés. Leur nombre est évalué à 50. Ils sont passibles de peine maximale de 20 ans de prison. Nadejda Pétrova et Viasheslav Maltsev de la prison à vie.

La France doit accorder l’asile politique à Nadejda Pétrova en France, sans lui imposer des souffrances supplémentaires. Elle a assez souffert.

Actuellement, le fils de Nadejda Pétrova âgé de 16 ans a été condamné à trois ans de prison suite à une grossière provocation. Il s’agit d’une vengeance du régime contre sa mère. L’adolescent purge cette peine actuellement dans un camp en Udmoutrie. Un policier, comme le démontre la vidéo prise par une caméra disposée sur l’appareil bancaire, a viré 10.000 roubles sur la carte bancaire du fils de Nadejda Pétrova. Les enquêteurs ont affirmé que cette somme était le prix d’une vente de drogue, bien qu'ils n’ont pas découvert la moindre trace de drogue nulle part. Cette accusation est un classique du FSB contre les opposants.

« Artpodgotovka » n’est ni une organisation extrémiste ou terroriste. Pour ceux, qui recherchent de telles associations de malfaiteurs je leur donne une piste : le FSB, et le GRU et plus simplement le régime de Poutine qui siège à Lubyanka et au Kremlin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.