« BELAZ » exige le départ de Lukachenko.

Les travailleurs de l’usine automobile biélorusse « BELAZ », l’une des plus grandes au monde, le seul fabricant d’engins pour carrières de CEI, se mettent en grève. Ils exigent le départ de Lukachenko.

« BELAZ » en grève. © RBK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.