Poutine règne par la terreur

Le monde entier assiste aux parades militaires défilant sur la Place Rouge. Elles sont la gloire du régime. Depuis quelques mois, sur la même place il y a un défilé de mascarades. La réaction du régime à celle-ci est honteuse. Elles mettent en évidence l’aspect totalitaire et répressif de la dictature de Poutine.


Roman sur la Place Rouge © Grani.ru
Sur la Place Rouge, un militant a été de nouveau arrêté. Il s’agit de Roman Roslovtsev, qui portait le masque de Vladimir Poutine. Il tenait une banderole : « Je ne crains pas le 212.1. » Cet article du Code pénal condamne à cinq ans de prison la participation à des piquets de protestation pacifique.

Roman proteste ainsi contre la dictature de Poutine. Arrêté à nouveau samedi, il a été retenu au commissariat de Police du quartier jusqu’à lundi 16 mai, date à laquelle il a été transféré au tribunal où il a été condamné séance tenante à 20 jours de prison. Sitôt le verdict prononcé, il a été saisi par la police dans la salle d’audience et transféré en prison directement sans attendre un deuxième procés en appel.
Roman Roslovtsev s’est fixé comme objectif de démontrer le degré d’absurdité de l’article 212.1 en effectuant des promenades solitaires dans le centre de Moscou, portant un masque à l’effigie de Poutine et une affiche dénonçant l’article de loi 212.1, qui est anticonstitutionnel.

L’ignominie de cette loi consiste a requalifier ce genre d’action en cas de récidive en délit passible de 5 ans de prison ferme. Ildar Dadin a été ainsi condamné dernièrement à deux ans et demi de prison ferme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.