La CGT, perroquet éternel du Kremlin.

La CGT parle de néonazis et des Waffen-SS à Kiev qu’auraient vu ses camarades odéssistes. Qui sont ces camarades ? La CGT ne dévoile pas ses sources, malgré mes demandes pressantes. Que cherche à cacher la CGT ?

La CGT et Staline © Pierre HAFFNER

Comme à l’époque soviétique, la CGT est le porte-parole du parti communiste russe et de sa filiale ukrainienne implantée à Odessa. Elle retransmet les slogans des camarades qui défilent sous le portrait de Staline. Ces messages sont haineux. Ils sont un élément essentiel de la propagande de la guerre hybride de l’impérialisme russe contre ses anciennes colonies.

Poutine veut reconstruite un « Monde russe », à l’image du monde allemand de Hitler. Il a besoin de faire haïr ses ennemis, parce que sa guerre a besoin de haine. Les réseaux d’influence de Poutine contrôlent presque totalement l’espace médiatique et politique français. Les anciens réseaux soviétiques sont toujours en usage pour contrôler en France le peuple de gauche par l’intermédiaire de la CGT et d’autres organisations. La CGT trompe les millions de personnes qui lui font confiance.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.