Notre Dame, on se moque de vous.

Construite sur une île, Notre Dame est entourée d’eau. Deux colonnes sèches apposées de chaque côté auraient permis de puiser, d’élever et diffuser l’eau de la Seine sur les fermes dès la première alerte. Il aurait suffi d’appuyer sur le bouton de mise en route des pompes prévues à cet effet.

Construite sur une île, Notre Dame est entourée d’eau. Deux colonnes sèches apposées de chaque côté auraient permis de puiser, d’élever et diffuser instantanément l’eau de la Seine sur les fermes dès la première alerte. Il aurait suffi d’appuyer sur le bouton de mise en route des pompes prévues à cet effet.

On loue le courage des pompiers qui ont lutté contre l’incendie. Le métier de pompier est avant tout de prévenir l’incendie, c’est-à-dire prévoir que cette véritable boîte d’allumettes, que constitue la charpente de Notre Dame, faite de chênes plus que centenaires, était prête à s’enflammer à tout moment. Il suffisait d’attendre ce dernier. Il est arrivé.

Les coupables sont les gouvernants qui n’ont su préserver notre patrimoine : Macron, Castaner, Hidalgo, et leurs prédécesseurs.

Personnellement, j’ai travaillé avec Anne Hidalgo lorsqu’elle était inspectrice du travail. Nous nous occupions de sécurité sur les chantiers du 13e arrondissement de Paris. Madame Hidalgo comprend très bien les fautes qui ont été faites. Elle n’en dit mot et se joint à la propagande gouvernementale pour jouer sur l’émotion suscitée par la ruine de Notre Dame.

Des fautes inadmissibles ont été faites. L’administration en est responsable et avant tout les politiques.

Ne donnez pas un centime à la souscription pour restaurer Notre Dame. Attendez que toute la lumière soit faite. Les responsables et leurs assurances doivent payer. Pas vous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.