Karcher, Flashball et flagrant délit.

Pour nettoyer au Karcher la racaille des quartiers, Sarkozy s'est procuré le Flashball. Macron l’utilise contre les gilets jaunes, « foule haineuse » selon lui. La Karcher judiciaire, achève le sale boulot. La rhétorique répressive a besoin sans cesse de nouvelles armes, de lois liberticides, de fonctionnaires serviles et surtout plus de haine.

De la Karcher au Flashball et encore. © Pierre HAFFNER

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.