Il faut sauver l’opposante russe Nadejda Pétrova.

Nadejda Pétrova est la voix féminine qui s’oppose au génocide déclaré par Poutine à la Russie. Elle s’est réfugiée en Autriche. Le gouvernement d’extrême droite autrichien, allié de Poutine, l’expulse. La France doit offrir l’asile politique à Nadejda Pétrova.

Nadejda Pétrova a été contrainte de quitter la Russie pour ne pas être emprisonnée comme tous ses camarades de « Artpodgotovka ». Les circonstances de son exode l’ont conduite en Autriche. Hélas, l’extrême droite est au pouvoir à Vienne, alliée numéro 1 de Poutine en Europe. Vienne a refusé l’asile politique à Nadejda Pétrova en Autriche. Dès lors, l'opposante russe est menacée  de déportation en Russie.

Nadejda Pétrova lutte pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel et pour le respect des droits de l’homme en Russie, 

En réponse, le Kremlin a déclaré « Artpogotovka » association terroriste. Tous ses partisans sont pourchassés.

Nadejda Pétrova agit à visage découvert et à cœur ouvert. Elle affirme : « Nous n’avons pas peur. La répression ne nous arrêtera pas. Oui, nous avons des enfants, un travail, mais nous sommes prêtes à lutter jusqu’au bout contre l’injustice ». Nous ne tolérerons plus la situation actuelle. En Autriche, Nadejda Pétrova a continué son combat en émettant sur YouTube ses émissions journalières « Nadejda Konstitutsia ».

L’allié autrichien d’extrême droite a répondu aux demandes du Kremlin. Nadejda Pétrova pourrait être déportée en Russie dans les prochains jours.

La France, pays des libertés et des droits de l’homme, fidèle à sa tradition républicaine, doit offrir l’asile à Nadejda Pétrova. La Constitution de l’An 1 affirmait : « La République française accorde l’asile aux combattants de la liberté et la refuse aux tyrans ».

Nadejda Pétrova © Artpodgotovka

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.