Russie, cinq personnes déclarées « Agents étrangers ».

Pour la première fois, le ministère de la Justice a inclus des personnes physiques dans la liste des « Agents étrangers ». Parmi elles, des défenseurs des droits, Lev Ponomarev, et des journalistes. Ce qualificatif, réservé jusqu’à présent aux personnes juridiques, est étendu aux personnes physiques. Elles doivent faire état de cette étiquette dans toutes leurs publications.

Lev Ponomarev © Zaprava Lev Ponomarev © Zaprava
Lev Ponomarev de l’association « Pour les droits de l’homme », une journaliste de « Radio Liberté », Lyudmila Savitskaya de « MBH Media »,  Sergei Markelov de « 7x7 », le rédacteur en chef de « Province de Pskov » Denis Kamalyagin du groupe artistique « Rodina » et un résident de Saint-Pétersbourg Daria Apakhonchich ont été déclarés « Agents étrangers ».

Lev Ponomarev âgé de 77 ans avait été condamné en 2018 à 25 jours de prison pour être intervenu en faveur de jeunes emprisonnés dans différentes affaires montées par le FSB. Certains d’entre eux avaient été torturés à l’électricité. Son association « Pour les droits de l’homme » m’avait assisté juridiquement lorsque l'agent du FSB, Evgueny Platov, avait attenté à ma vie en me projetant sur une voie de circulation au-devant de véhicules en mouvement le 20 décembre 2016. L'association de Lev Ponomarev « Pour les droits de l’homme » avait été déclarée « Agents étrangers »et fermée. Maintenant, cette dénomination lui est apposée à lui-même. Mon agresseur n’a jamais été inquiété.

Le 23 décembre, la Douma d'État a approuvé en troisième lecture une loi qui permet de déclarer « Agent de l’étranger » des   individus accusés d'œuvrer dans l'intérêt d’États étrangers, de leurs organes, d’organisations internationales ou étrangères.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.