"Assassinat" du journaliste Arkady Babchenko

Dernière minute : le meurtre du journaliste Arkady Babchenko à Kiev a été insinué. Cela a été déclaré lors d’une conférence de presse par des représentants du Service de sécurité de l’Ukraine (SBU). Le journaliste lui-même est apparu. Nous écoutons la conférence de presse du SBU et vous informerons.

Arkady Babchenko © Novaya Gazeta Arkady Babchenko © Novaya Gazeta
Arkady Babchenko, journaliste et écrivain russe, est né le 18 mars 1977 à Moscou et mort par balles à Kiev le 29 mai 2018. À 18 ans, Arkady Babchenko, alors qu’il était étudiant en droit, s’enrôle dans l’armée russe et participe à la première guerre de Tchétchénie. Démobilisé, il reprend ses études, puis se porte volontaire pour se battre lors de la seconde guerre de Tchétchénie. Marqué psychologiquement, il écrit le livre « One Soldier's War in Chechnya », ainsi que d’autres ouvrages.

Il collaborera avec plusieurs publications dont « Novaya Gazeta » en tant que correspondant indépendant lors du conflit russo-géorgien en 2008, des événements de Maïdan à Kiev, de la guerre dans le Donbass. Au cours des dernières années, il est devenu l’un des blogueurs russes les plus populaires. Au printemps 2012, pour avoir participé à un meeting « Pour des élections justes », les autorités russes ont accusé Babchenko d’incitation au désordre public. Elles ont ensuite abandonné cette affaire.

En 2017, à la suite de menaces, il s’exile d’abord en Tchéquie puis en Ukraine. Il dirigeait une émission hebdomadaire sur la chaîne de télévision ATR, chaîne de télévision tatare de Crimée fermée après l’annexion par les Russes de la presqu’île  et rouverte à Kiev. Le soir du 29 mai 2018, il est abattu à son domicile à Kiev. Sa femme le découvre dans une mare de sang et appelle les secours. Il décédera dans l’ambulance.  

Kiev n’est pas une ville sûre pour l’opposition russe. On se souvient du journaliste Pavel Cheremet, assassiné le 20 juillet 2016 à Kiev par une bombe placée sous sa voiture, ou du député russe Denis Voronenkov assassiné par balles le 23 mars 2017 dans le centre-ville de Kiev alors qu’il devait rencontrer un autre opposant et ancien député russe exilé, Ilia Ponomarev.

La profession de journaliste est dangereuse, mais plus particulièrement au service de « Novaya gazeta ». Voici la liste des employés du journal, ainsi que des personnes affiliées, assassinées ou mortes dans des circonstances suspectes :

Arkady Babchenko (tué en mai 2018).

Natalia Estemirova (tuée en 2009).

Anastasia Baburova (tuée en 2009).

Stanislav Markelov (tué en 2009).

Anna Politkovskaya (tuée en 2006)

Yuri Shchekochikhin (mort suspecte en 2003. Ses collègues sont convaincus qu’il a été empoisonné)

Sergei Zolovkin (survécu à une tentative d’assassinat en 2002)

Victor Popkov (tué en 2001)

Oleg Lurie (survécu à la tentative d’assassinat en 2000)

Igor Domnikov (tué en 2000)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.