Opération spéciale : Arkady Babchenko est vivant.

Babchenko est apparu au cours d’une conférence de presse le lendemain de l’attentat qui aurait dû lui coûter la vie. Les services sécurité ukrainiens (SBU) avaient été informés que des personnes s’apprêtaient à attenter à sa vie. Ils ont prévenu Babchenko. Il a accepté de collaborer à une opération spéciale.

Arkady Babchenko le 30 mai 2018 © Gordon

Selon Basil Hrycak des services ukrainiens, le SBU a été informé deux mois à l’avance d’une tentative d’assassinat contre le journaliste russe Arkady Babchenko, réfugié à Kiev. Le contrat sur la tête de Arkady Babchenko était de 40.000 $. Le SBU a prévenu Arkady Babchenko un mois à l’avance au cours duquel ce dernier a étroitement collaboré avec le SBU.

Aujourd’hui, Arkady Babchenko a terminé son « travail ». Au cours d’une conférence de presse, il a donné des informations restreintes afin de ne pas compromettre l’opération que le SBU poursuit désormais sans lui. Dès à présent, les informations et documents que possédaient les criminels démontreraient l’implication des autorités russes. Ils ne sont accessibles qu’aux services secrets et ne peuvent être transmis que par eux. Nous aurons plus de détails lorsque l’opération sera terminée.

Rappelons que le « meurtre » du journaliste russe Arkady Babchenko s’est produit dans la soirée du 29 mai. Un inconnu lui avait tiré trois balles dans le dos avec un pistolet Makarov alors qu’il rentrait chez lui. La police ukrainienne a qualifié le meurtrier de tueur professionnel.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.