Pour un bigbang territorial

Quelques hypothèses à débattre. Je sais que je prends des risques qui vont m'attirer des volées de bois vert, mais ce que j'aime par dessus tout c'est continuer à provoquer le débat public, agiter des propositions. Surtout que je suis très très inquiet du retour de la négation de la question métropolitaine.

Ou tout au moins qu'on continue comme avant comme si la métropolisation n'avait pas besoin d'être jugulée, encadrée, régulée, maitrisée, orientée. Conditions indispensables à une métropole qui n'exclue pas, qui ne provoque pas des inégalités sociales et territoriales dramatiques comme c'est le cas dans le Grand Paris.Et ça ne peut pas se faire par simple addition, consensus des communes. C'est un sujet politique majeur qui doit faire l'objet de confrontations politiques, tranchées par le suffrage universel.

> Selon des informations concordantes le gouvernement s'apprêterait à faire ce que les précédents avaient refusé: donner le feu vert à la fusion des départements des Hauts de Seine [92] et Yvelines [78] .Signant ainsi la mort de la pensée métropolitaine.
Les riches s'alliant pour ne pas partager.


> Je suis sur le cul: après 20 ans d'acculturation de la question métropolitaine on arrive à cette fusion, à des territoires [EPT] désirant se transformer en territoires à fiscalité propres- ossifiant ainsi les énormes inégalités de ressources entre eux, à des proposition d'annexion des communes limitrophes de Paris .
En conséquence je suggère

1/ une modification du système communal: désacralisation de la fonction de maire: le maire ne serait plus président du Conseil municipal, l'ordre du jour du conseil est fixée dans une négociation avec la présidence du conseil [comme dans les communes de la plupart des démocraties  européennes] Élection au suffrage universel des assemblées intercommunales. [ cf proposition ADGCF]

2/ Grand Paris: élection au suffrage universel proportionnel de l'Assemblée métropolitaine dans les limites de l'actuelle Île de France. Création d'un sénat des maires avec avis conforme sur les sujets stratégiques.
Suppression du Conseil régional actuel.

3/ Nationalisation des compétences sociales des actuels départements. Suppression des conseils départementaux. Guichets au niveau communal ou intercos [cf rapport Dallier]

4/ Mutualisation des ressources au niveau métropolitain pour un plan Marshall du logement, des équipements publics, des réseaux de transports collectifs, de la transition écologique [lutte contre la pollution atmosphérique et phonique, contre les îlots de chaleur]

5/ récupération par la métropole d'une partie de ce qui part dans la péréquation nationale. Dotation type dgf de la métropole aux intercommunalités, maintien du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal [ PLUi ] aux intercos.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.