UBER : Monsieur Simphal répondez aux questions s’il vous plaît !

Cher Monsieur Simphal,

C’est donc le dirigeant d’une plateforme de réservation de taxis qui vous écrit en réponse à votre dernier billet publié sur votre blog.

C'est avec la plus grande attention que je l'ai lu. Aussi, me permettrez vous ici de vous solliciter directement afin de nous éclairer sur quelques détails qu’il nous paraît utile de préciser :

1/ Confirmez vous ou infirmez vous l’émission d’un mail daté du 12 novembre de votre société à l’adresse d’un chauffeur sollicitant des virements sur son compte bancaire domicilié en Tunisie ?

2/ Confirmez vous ou infirmez vous la possibilité pour le chauffeur partenaire d'UBER d’enregistrer ou de modifier les coordonnées bancaires sur son compte http://partners.uber.com dans la rubrique « Compte bancaire » du site de la société à l'espace dédié aux chauffeurs ?

3/ Confirmez vous ou infirmez vous qu’une fois cette formalité accomplie, le RIB du chauffeur est enregistré automatiquement et que le chauffeur n’a « rien à faire de plus » ?

 

Super ! Mon compte est actif ! Super ! Mon compte est actif !

 

J’assume l’entière responsabilité des propos et des documents que je cite dans mon blog. Je remercie la rédaction de Mediapart de me laisser publier les informations dont je dispose, informations sourcées et documentées ici : http://www.fichier-pdf.fr/2014/11/21/mails-uber/

J’ai certes un parti pris et je l’assume.
Mon parti pris est qu’il est possible, nécessaire et urgent de moderniser la profession de chauffeur de taxi par l’usage des nouvelles technologies.  Ce parti pris est aussi fondé sur des convictions :

J’ai la conviction que la concurrence est saine, mais qu’il n’y a pas de concurrence saine sans cadre légal respecté par TOUS les acteurs du marché;

J’ai également la conviction qu’un marché sain du transport public de personnes, repose sur la juste rémunération des chauffeurs et non leur précarisation, ou le travail dissumulé et le recours au travail dissimulé pénalement puni par la Loi;

 

Chauffeur UberPop en  route pour le Tribunal ... Chauffeur UberPop en route pour le Tribunal ...

 

J’ai également la conviction que la liberté d’expression est un pilier fondamental de la Démocratie, et qu’il est inacceptable qu’un cadre d’une entreprise désormais puissante ose envisager la défier en menaçant d’exercer des pressions sur des journalistes critiques à l'égard de l'entreprise en question.

J’ai enfin la conviction que les entreprises doivent  aussi jouer un rôle civique dans la société en plus d’investir en recherche et développement, de rémunérer leurs actionnaires et leurs salariés. Peut-être suis-je ringard, mais là aussi j'assume !


S’il m’arrive de critiquer la lourde fiscalité pesant sur les entreprises en France, freinant l’initiative et l’emploi, j’estime que l’optimisation fiscale est source de distorsion concurrentielle en plus d’une attaque indirecte à la souveraineté des Etats dès lors qu’on n’en respecte pas les Lois avec une arrogance rarement égalée !

Voila pourquoi j'ai également pris l'intiative de créer une pétition contre le service Uberpop "#nonpop".

Voilà donc qui je suis Monsieur Simphal :

Citoyen, entrepreneur français payant ses impôts en France, héritier des "Lumières" de Montesquieu, Diderot, Votaire, nourri de notre culture acquise à l'école publique républicaine elle même financée par mes aînés contribuables français, et fier de l’être !

Maintenant que les présentations sont faites, je vous laisse le soin de répondre aux questions que la presse libre et indépendante ne manquera pas de reprendre. Par avance, merci.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.