Si le régime d'Ahmadinejad est parvenu à étouffer l'immense vague verte qui a envahi l'Iran à l'été 2009, c'est d'abord grâce à eux, à ces bassidji, ces miliciens, qui quadrillent, surveillent, et répriment les contestataires, par fidélité au guide suprême iranien, Ali Khameneï. Qui sont-ils ? Combien sont-ils ? Comment et pourquoi agissent-ils ? Pendant près de trois ans, le réalisateur Mehran Tamadon a suivi, et filmé, quatre de ces fidèles soldats du régime. Partenaire de ce film unique, Mediapart diffuse en exclusivité trois scènes de Bassidji, qui sort en salles mercredi 20 octobre.


Voici le premier :

 

 

Rendez-vous vendredi sur Mediapart pour visionner le second extrait.

 

Toutes les infos pratiques sur Bassidji, qui sort en salles un peu partout en France, c'est ici !
«J'ai rencontré les bassidjis il y a huit ans, juste avant le tournage de mon premier film sur les mères de martyrs de la guerre Iran-Irak...» Pour Mediapart, le réalisateur iranien, Mehran Tamadon, raconte la genèse de son film très attendu. C'est .

Qui sont les bassidji, ces miliciens qui sèment la terreur au nom d'Ahmadinejad
? Une enquête de Mediapart à lire en cliquant ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.