Des révolutions et des livres (Tome 1 : l'Egypte)

Sur le sable, rien de tel qu'un bon pavé. L'été approchant, pour se replonger l'atmosphère bouillonnante du printemps arabe, méditer sur ses origines, rêver d'un monde meilleur en train de se bâtir, je ne saurais trop vous conseiller la lecture du petit dernier de Sindbad/Actes Sud, L'Egypte au présent.

Sur le sable, rien de tel qu'un bon pavé. L'été approchant, pour se replonger l'atmosphère bouillonnante du printemps arabe, méditer sur ses origines, rêver d'un monde meilleur en train de se bâtir, je ne saurais trop vous conseiller la lecture du petit dernier de Sindbad/Actes Sud, L'Egypte au présent.

«Inventaire d'une société avant révolution», cet ouvrage pour le moins dodu (1184 pages) est de ces entreprises collectives exceptionnelles, par leur richesse et leur densité. Cartes, photos -le tout imprimé sur papier bible- viennent agrémenter une véritable radiographie sociale, politique, économique d'une Egypte frémissante, en marge des Nations, mais déjà porteuse de séditions et de renouveau. L'Egypte au présent, qui regroupe les articles des chercheurs français et égyptiens en six parties, s'applique à découper avec tact et minutie toutes les strates de la société égyptienne de la fin des années 2000, de l'évolution du système économique à l'éducation, des écoles coraniques aux salles de cinéma, des usages luinguistiques à l'essor des blogs et réseaux sociaux en ligne. Un panorama unique, agréablement annoté, qui donne la mesure d'une société en décomposition, soumis tant aux dogmes du libéralisme économique le plus débridé qu'aux caprices d'une oligarchie dont le pouvoir de nuisance demeure patent dans l'Egypte post-révolutionnaire.

L’Egypte au présent. Sindbad/Actes Sud/La Bibliothèque arabe. Mai, 2011. 1184 pages, 38 euros.

 

Pour compléter cette plongée, qui en rappelle une autre (La Syrie au présent, publié en juin 2007), on prendra avantageusement connaissance de l'Egypte de Tahrir, récit enlevé des 17 jours qui aboutirent à la démission du président Moubarak, par Tangi Salaün et Claude Guibal (qui nous avait régalé en février d'un savoureux portrait de l'ex-président égyptien.)
L'Egypte de Tahrir. Seuil. Mai, 2011. 248 pages, 16, 50 euros.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.