Pierre Puchot
Reporter Maghreb & Moyen-Orient
Journaliste à Mediapart

47 Billets

6 Éditions

Billet de blog 27 août 2010

Visas, mini gel et petit futé… C’est la rentrée de la semaine Maghreb-Machrek

Chaque vendredi, choses lues, vues, entendues, de Nouakchott à Téhéran.

Pierre Puchot
Reporter Maghreb & Moyen-Orient
Journaliste à Mediapart

Chaque vendredi, choses lues, vues, entendues, de Nouakchott à Téhéran.

(Le RSS, pour suivre le blog, c'est là : http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/Pierre-Puchot/feed)

  • Au Proche-Orient, c'est l'été que ça se passe. Commission d'enquête sur la flottille, découverte de réserves de gaz au large du Liban, accrochage à la frontière israélo-libanaise, Et pendant que le gouvernement israélien se déchire pour décider du futur chef de l'armée, on assiste tout béat à la naissance de facto du service d'action extérieur de l'Union européenne. Certes, tout n'est pas encore rodé, et les chancelleries européennes semblent plus intéressées par la perspective d'imposer leurs propres vues que de collaborer ensemble. Mais tout de même : quand Obama fait pression sur Abbas pour pouvoir annoncer la reprise des négociations, Catherine Ashton, Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères, se dressait droite dans ces bottes pour dénoncer la condamnation d'un des animateurs des manifestations des habitants du village palestinien de Bilin, en Cisjordanie, contre le mur israélien. Abdallah Abou Rahma, détenu depuis décembre 2009, a été reconnu coupable mardi par le tribunal militaire de la prison israélienne d'Ofer, près de Ramallah de «participation à des manifestations illégales et non autorisées», ainsi que «d'incitation à des rassemblements illégaux», selon un communiqué de l'organisation palestinienne Stop the Wall.
© 


Sa peine doit être prononcée en septembre, selon Stop the Wall, qui s'attend à des réquisitions de plus de deux ans d'emprisonnement. Mme Ashton s'est donc déclarée «préoccupée» par cette décision, soulignant que « l'UE considère Abdallah Abou Rahma comme un défenseur des droits de l'homme engagé dans une protestation non-violente ». Une prise de position originale et salutaire que celle de Mme Ashton, à contre-courant de l'euphorie qui gagnait les autres membres du Quartette.

  • Encore plus audacieux, cette semaine, un certain... Nicolas Sarkozy, dont on a décrit en long et en large dans Mediapart le tournant pro-Israël qu'il fit prendre à la diplomatie française. Et pourtant... Pour le président de la République, le futur Etat Palestinien s'établira sur les frontières de 1967. Il inclura donc nécessairement la partie orientale de Jérusalem. Pas sûr que la déclaration du chef de l'Etat à l'ouverture de la conférence des Ambassadeurs soit du goût d'un gouvernement israélien qui lui aussi, décidément, se montre très inspiré, en cette fin de mois d'août. Après le gel partiel de la colonisation inventé par Nétanyahou et validé par Hillary Clinton, voici le «mini gel». De quoi s'agit-il ? Alors que le gel actuel doit prendre fin le 26 septembre, «Bibi», qui ne veut toujours pas entendre parler de moratoire sur la colonisation, a soumis l'idée à six de ses ministres de prolonger le moratoire concernant la construction dans les colonies isolées, mais «sans l'annoncer publiquement», selon le quotidien israélien Yediot Aharonot. En revanche, le premier ministre donnerait le feu vert aux constructions dans les blocs de colonies. Les ministres sont enthousiastes, paraît-il.


Il faut dire qu'en Israël souffle un vent de bonheur ces dernières semaines, comme le titrait cette semaine le même Yediot, sur la foi d'une étude. En 2010, Israël se classe parmi «les pays les plus heureux du monde», loin les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Pas sûr que l'ambiance soit la même à Gaza, où Israël continue ses bombardements occasionnels mais très réguliers. Ou même en Cisjordanie, où la police de l'Autorité palestinienne a dispersé cette semaine un rassemblement de Palestiniens opposé à la reprise des négociations, du moins à la manière dont Mahmoud Abbas a cédé sur toutes ses revendications, y compris le gel de la colonisation.

  • Ça leur pendait au nez : Le petit futé (vous savez, les guides touristiques) se fait tailler cette semaine dans le quotidien algérien El Watan, dans une chronique qui fait le tour des groupes facebook dédiés à l'Algérie, et ils sont nombreux. Au lieu de proposer, comme c'est la vocation des guides de voyages, adresses utiles et conseils pratiques, le Petit futé Algérie 2010 se lance dans une série de litanies fumeuses sur un pays «raciste» à «la prostitution apparente». De la géopolitique de comptoir qui a fait frémir plus d'un journaliste algérien. Mais comment pourrait-il en être autrement, de la part d'un guide qui sous-paie ses employés, contraints de travailler d'abord gratuitement pour établir un audit du précédent ouvrage, proposer un plan du nouveau guide, de nouveaux itinéraires, et présenter un «essai d'écriture»... Au final, la rémunération pour quatre mois de travail et 1.000.000 signes, se monte à... 2100 euros (!), en droits d'auteur bien sûr, 400 euros de défraiement, et un aller-retour pour le pays. Encore faudra-t-il que le journaliste auteur du guide trouve des annonceurs pour nourrir les pages du guide de publicités payées rubis sur l'ongle à l'éditeur... Lecteur et journaliste pigiste, passez donc votre chemin !
  • La Tunisie, «pays de soleil et culture» celui-là, plait toujours autant aux Français, malgré les récits de tortures quasi-quotidiens et la féroce répression qui s’y déroulent. Et à Frédéric Mitterrand en particulier, qui vient de faire nommer l’un de ses protégés, Valéry Freland, conseiller de coopération et d'action culturelle en Tunisie. L’actuel conseiller diplomatique du ministre de la culture prendra en outre la direction de l'Institut français de coopération.
    La Tunisie, pays de cinéma, aussi, comme le démontre s’il en était besoin ce court-métrage pince-sans-rire sur la politique de visa, qui date un peu (2007), mais qui demeure diablement d’actualité :

© 

Et c'est tout pour ce vendredi !

Vous souhaitez communiquer une info, un rendez-vous, un commentaire ? Envoyez-moi un mail à pierre.puchot@mediapart.fr, ou abonnez-vous à Mediapart et postez-le dans le fil des commentaires !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon