Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

74 Billets

7 Éditions

Billet de blog 6 mars 2016

Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

Pouria Amirshahi, député Socialiste, quitte le PS et décide d’abandonner la vie politique à la fin de son mandat : Une perte pour le PS, mais un acte citoyen respectable

La France, pour celles et ceux qui sont nés à l’étranger et particulièrement au-delà des mers, a toujours représenté un idéal de vie et de démocratie. C’est pour cela que, peut-être, davantage que d’autres qui ont vécu dés leur naissance la réalité quotidienne française, ils sont plus exigeants.

Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sans sombrer dans le pathos qui, aujourd’hui, inonde les médias à la place du ressenti, on pourrait  oser affirmer que Pouria est dans ce cas. Moi-même, étant né à l’étranger, je ressens cette même exigence.C’est pourquoi, au-delà des désaccords, des malentendus de la vie , de l’éloignement qui atténue, un temps seulement, la proximité d’esprit et malgré les manœuvres de personnes, soit disant bien intentionnées, pour nous opposer  au plan politique et nous brouiller au plan privé, j’ai la faiblesse de croire qu’il existe une fraternité certaine entre nous, car nous sommes tous deux, lui l’agnostique ( car je ne sais s’il est athée) et moi le croyant, farouchement attachés aux idéaux socialistes, dont la laïcité est un des fondements. Et puis , nous avons appris comme d’autres sûrement,  à ne pas laisser transparaître nos épreuves personnelles, aussi graves soient-elles, dans les débats et combats d’idées.

Je dis bien « idéaux socialistes » car , aujourd’hui, la notion de « gauche » est à ce point revendiquée par des micro-partis, des groupuscules qui ne pensent qu’à se supplanter l’un l’autre  et elle effectue un tel grand écart entre les différentes extrêmes, la gauche radicale, la gauche unitaire, la gauche archaïque, la gauche réformiste, la gauche sociale ( pléonasme) , la gauche démocratique ( autre pléonasme), la gauche anti-capitaliste, la gauche moderne, la gauche progressiste ( encore un pléonasme) et même la gauche libérale ( !!), qu’elle risque de devenir, si cette dérive dramatique continue, un simple concept comme l’est devenue malheureusement l’idée « culture » , c'est-à-dire brandie aussi bien par les politiques que par les faiseurs de tendances,  sans incidence dans la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens.

Bien évidemment, il y a un idéal de gauche, encore faudrait-il que les débats, tant prônés dans les états-majors , ne s’instaurent pas qu’entre  partisans d’un même camp, d’une même idée, des mêmes solutions. La confrontation d’idées, l’enrichissement des échanges, ce n’est pas la séance de théâtre des mardi et mercredi pour les questions au gouvernement !...Les débats organisés «  pour » les militants le sont pour renforcer leurs certitudes et souvent  pour combattre les camarades qui ne pensent pas comme eux. Où est l’échange ?... Où est l’enrichissement des différences ?... Alors pour évacuer cette frustration de plus en plus pesante ( et surtout quand les résultats des élections ont été mauvais ou catastrophiques), on organise des Etats généraux, des Cahiers de doléance. Combien de ces documents imposants sont sur les bureaux de nos têtes pensantes ?... Il ne faut pas être devin pour parier qu’ils sont bien rangés par ordre chronologique aux archives…. 

Comme le dit Pouria, il est vrai que  «  les partis n’ont plus d’idées,, ;;; qu’ils sont des machines électorales.. ». En reprenant la citation de Mendès-France : «  La démocratie est un état d’esprit, elle est à réinventer  », il réaffirme ce que chaque citoyenne, chaque citoyen devrait avoir toujours à l’esprit : la démocratie a été conquise de haute lutte pour le peuple et non pour les seuls discours électoraux. Qui dit démocratie, dit débats dans le peuple, échange dans le peuple, enrichissement de toutes les diversités d’opinion du peuple, c'est-à-dire les femmes, les jeunes , les adultes , les handicapés , et les seniors. En ce qui concerne ces derniers, il ne suffit pas de créer des sections militantes de retraités, il serait sans doute pertinent de  mettre en place un mouvement intergénérationnel car demain, ils seront plus nombreux que les actifs . Bien sûr la société marchande l’a bien compris, s’imaginant leur pouvoir d’achat supérieur, ce qui est une absurdité. En revanche leurs expériences, leurs compétences seraient un plus incontestable dans la trnsmission d'idées fondatrices et pour les formations aux professions , ce qui éviterait que dans 20 ou 30 ans, des technocrates mettent en place un plan d’aide au minorités d’actifs, jeunes et adultes  !...

Voilà pourquoi la création du Mouvement Commun est une excellente initiative s’il confirme « être «un mouvement citoyen, qui a pour ambition de mettre en avant des idées, des initiatives, mais sans se présenter aux élections, loin des urnes et des partis politiques. »  Pouria Amirshahi quitte le PS, je le regrette , mais c’est son choix qui est respectable car il  a été très actif pour défendre ses idées et pour créer des espaces de vrais débats. Il a décidé de ne pas se représenter à la fin de son mandat, car il «…  ne veut pas s’accrocher à un poste et qu’il ne se considère pas comme incontournable… » Cela est un choix citoyen.

Aujourd’hui, je fais le choix de rester au Parti Socialiste car, en dépit des désillusions, des espoirs renouvelés  rarement exaucés, je crois toujours aux fondements du socialisme, ceux de Jaurès et de Blum qui sont nullement archaïques et étonnamment novateurs.  Cela fait plusieurs années  que mon militantisme s’exerce aussi en dehors des instances politiques, sur les réseaux sociaux ou sur Mediapart. Vu mon âge et mon traitement médical lourd, je ne peux guère me déplacer, mais je suis disponible pour toute contribution  à des  confrontations et échanges  constructifs d’idées , le mail et le téléphone étant des outils parfaits pour cela

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste