Bon vent au Mouvement Commun !...

Aujourd'hui, à gauche,  nous risquons de n'avoir pour tout projet , pour tout espoir, que les combinaisons d'appareils et de voter, aux Régionales uniquement contre des adversaires et non pour un projet... Cela ne satisfera que les apparatchiks et les professionnels de la politique. Il est grand temps que la Gauche en prenne conscience, au lieu de faire, comme on l'entend beaucoup trop souvent, le décompte fataliste des pertes probables de régions !..

Aujourd'hui, à gauche,  nous risquons de n'avoir pour tout projet , pour tout espoir, que les combinaisons d'appareils et de voter, aux Régionales uniquement contre des adversaires et non pour un projet... Cela ne satisfera que les apparatchiks et les professionnels de la politique. Il est grand temps que la Gauche en prenne conscience, au lieu de faire, comme on l'entend beaucoup trop souvent, le décompte fataliste des pertes probables de régions !..

Voilà pourquoi le Mouvement Commun est nécessaire à la Gauche pour créer la synergie nécessaire entre initiatives, propositions individuelles et bien commun, bien public. Il lui faudra avoir autant de mémoire que d'imagination et résister à la tentation de privilégier la démarche générale, légitime du mieux-être du peuple, en oubliant souvent celui de la citoyenne, du citoyen. Je fais confiance à Pouria Amirshahi, dont j'ai été un temps " compagnon de route", pour avoir cette mémoire, cette imagination et résister à la tentation de privilégier la démarche générale, légitime, du mieux-être du peuple en oubliant souvent celui de la citoyenne, du citoyen.

Enfin, en ces temps où les "artistes" ne sont considérés que lorsqu'ils appartiennent au cinéma, à l'audiovisuel, au spectacle vivant, au showbiz, à la bande dessinée, j'espère profondément que le Mouvement Commun prendra en compte l'existence "d'artistes-auteurs" qui n'appartiennent pas à ces catégories, comme les plasticiens, les compositeurs ( qui ne sont pas forcément au TOP 50...), les écrivains et qu'il considérera que leurs conditions de vie ont autant d'importance, pour un mouvement de gauche, que l'équilibre budgétaire des méga- institutions culturelles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.