Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

74 Billets

7 Éditions

Billet de blog 18 sept. 2016

MARTINE AUBRY SIFFLE LA FIN DE LA « RECREATION » !...

Au sein du Parti Socialiste, je n’ai jamais fait mystère de mon amitié et de mon estime pour Martine Aubry. Nous nous connaissons depuis un temps certain et aucun débat, aucun désaccord n’ont altéré ni l’amitié, ni l’estime que je lui porte. Il semble même que la réciproque soit vraie.

Pierre RATERRON
Artite plasticien multi-medias, Novelliste ,Chroniqueur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au-delà des aspects personnels, il y a une raison majeure à cela : Martine Aubry a toujours affirmé son attachement à l’unité des socialistes.
C’est ce qu’elle a fait
• comme Premier Secrétaire, en remettant le Parti Socialiste au travail et en ordre de marche,
• en organisant les premières Primaires et malgré le fait qu’elle était concurrente, en montrant l’exemple de l’unité en faveur de l’élection de François Hollande,
• malgré ses critiques faites au gouvernement, en, refusant de répondre aux appels réitérés des dits « frondeurs » l’exhortant à signer une motion de censure « de gauche », cumulée avec celle du Front de gauche et… celle de la Droite !...
• En étant la première, en qualité de Premier Secrétaire, à être consciente de l’importance de la Culture (ce dont pas mal de leaders socialistes se gargarisent sur les estrades et sur les plateaux de télévision alors qu’il semble qu’il s’en préoccupent comme de leur première couche-culotte ... ) C’est elle qui a compris l’intérêt du Parti Socialiste Français à avoir un « Représentant Culture » au sein du Parti Socialiste Européen, ce que je fus pendant 3 ans après lui avoir révélé l’absence de tout débat sur la Culture au sein du PSE.
• A présent, en sifflant la fin de la « récréation » par cette déclaration : « Chez les socialistes, les gauches irréconciliables, ça n’existe pas !... »

Dieu merci , comme dirait Michel Onfray, cela change des invectives sournoises que s’échangent les micro-leaders de la gauche socialiste « éparpillée-façon-puzzle » !... Et le pire de la situation, c’est que parmi ces micro-leaders ; il y en a qui ont pleinement conscience de l’échec de leur démarche et qui sont prêts à accepter d’être dans l’opposition en 2017, à sauver leur siège au Parlement et à prendre d’assaut le Parti Socialiste , tout cela, bien entendu, au nom de l’intérêt du peuple !....
Espérons, toutefois que le sens de l’intérêt commun ou la raison, ou même le cynique calcul des trajectoires personnelles fassent « comprendre le réel » à ces intentions débridées ( dont certaines sont sincères) qui prétendent « aller à l’idéal » en ordre dispersé, ce qui risquerait irrémédiablement de déclencher la machine à perdre, c'est à dire d'écarter pour de longues années la Gauche de la gouvernance de notre pays.
Est-ce cela, ce que nous voulons , nous socialistes ?... Assurément pas !...Alors, réveillons nous de ce cauchemar hypnotique fait d'intentions sincères mais éparses, d'ambitions personnelles, d’égos débridés et de calculs sournois !...
Il n'est que temps de contribuer, chacun de nous, à l’unité des socialistes !...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet d’édition
60 ans d’indépendance : nécessité d’un devoir d’inventaire avec la France
L’année 2022 marque les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Soixante ans d’indépendance, un bail ! « Lorsqu'on voit ce que l'occupation allemande a fait comme ravage en quatre ans dans l'esprit français, on peut deviner ce que l'occupation française a pu faire en cent trente ans.» Jean Daniel  Le temps qui reste, éditions Plon, 1973.
par Semcheddine
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison