Petite anthologie du mépris, illustrée et commentée en six leçons présidentielles

Monsieur le Président, arrêtez de parler plus vite que vous ne pensez. Tout ce que démontrent vos déclarations méprisantes, c'est que vous n'êtes qu'un gamin mal élevé et immature, c'est aussi que vous n'êtes pas apte à remplir la fonction que vous occupez.

« Sur les dossiers que j’ai, il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une " majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. » yell

mepris7

" En tant que responsable de la commission d'égalité professionnelle chez GAD, je peux vous dire que nous faisons attention à ce que tout le monde puisse avoir accès à la formation et à la connaissance. De toute façon, manque de formation ne veut pas dire illettrisme ! C'est une insulte aux femmes de Gad et aux femmes de l'agroalimentaire en général." (Annick le Guevel, déléguée syndicale CFDT)

 

"Certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d’aller regarder s’ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas, parce qu’il y en a qui ont les qualifications pour le faire et ce n’est pas loin de chez eux"yell

mepris6

 

Cette phrase a été prononcée lors d'un déplacement en Corrèze, sur le site de GM&S, un équipementier automobile qui devait fermer suite à la défection de ses deux principaux clients, Renault et Peugeot. Abrité lâchement derrière un cordon de CRS, le Président a refusé de recevoir les syndicats et a lâché cette phrase à leur encontre. "Là bas" étant à plus d'une centaine de kilomètres, on peut imaginer, outre la méconnaissance du marché de l'emploi qu'elle exprime, quelle signification peut avoir pour Macron la notion "d'offre d'emploi raisonnable", dont le refus pourrait entraîner la radiation du chômeur.

 

"Je ne céderai rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes"yell

mepris3

Manu, les définitions que tu attribues aux termes que tu emploies sont à revoir. Et arrête de te tromper d'adresse : les cyniques, les fainéants, les extrêmes sont ceux que tu soutiens et dont tu es le Président. A ceux-là, malgré tes rodomontades, tu as déjà beaucoup cédé. tongue-out

 

"Je traverse la rue et je vous en trouve un"

mepris5

«Sur le fond c’est toujours la même rengaine libérale qui veut que les responsables du chômage sont les chômeurs, sur la forme c’est un mépris de caste insupportable». «Macron est le président des riches et du mépris du peuple» (Eric Coquerel, député de la France insoumise)

 

Une gare, c'est l'endroit où l'on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien"yell

coluche3
A laquelle - ou auxquelles de ces catégories appartenez vous, monsieur le Méprisant de la Républiquetongue-out

 

"Vous pouvez parler très librement. La seule chose qu'on n'a pas le droit de faire, c'est de se plaindre."yell

Seul le Patronat a le droit de se plaindre ! Seul le Patronat a le droit de se plaindre !
En effet, vous n'accordez d'importance qu'aux jérémiades du MEDEF;
Votre vocabulaire est décidément à revoir : Ce n'est pas une "plainte" que vous adressaient les retraités que vous avez pris à parti. C'est une revendication légitime, car vous avez ciblé cette classe d'âge en faisant croire de façon tout à fait démagogique qu'ils étaient "privilégiés".
Tant que vous n'aurez pas enfin pris des mesures contre l'évasion fiscale, tant que votre politique fiscale favorisera de façon éhontée les plus riches, toute mesure de coupes sombres dans les budgets sociaux est totalement illégitime. Et il est incompréhensible d'avoir à vous expliquer cela.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.