Son blog
103 abonnés Le blog de PIERRE SASSIER
Voir tous
  • Cherche médecin désespéremment

    Par
    La médecine française a été jusqu'à récemment une des meilleures du monde : d'excellent niveau, avec un accès aux soins pour le plus grand nombre et des praticiens qui, par éthique, ne refusaient pas de patients. Avec la crise de l'hôpital public et l'apparition des déserts médicaux, c'est tout le système de santé qui menace de s'effondrer.
  • Triangle de Gonesse : trois raisons pour garder à cet espace son usage agricole

    Par
    EuropaCity abandonné, le CPTG se recentre sur la conservation des terres agricoles sur l'ensemble du triangle et au-delà. Il est temps de porter une vision à long terme sur l'avenir du triangle. C'est un triple souci de qualité de vie des citoyens, d'autonomie alimentaire de la capitale et de développement d'un modèle économique durable qui doit porter cette réflexion;
  • Une réunion festive sur le triangle de Gonesse

    Par
    Dimanche dernier, les militants du CPTG ont enterré en grande pompe le projet EuropaCity. Mais ce n'est pas fini : le Tribunal Administratif (TA) de Montreuil vient de suspendre les travaux de la gare pour une durée de 12 mois. Agriculture ou béton ? Cette période sera déterminante pour le devenir du triangle de Gonesse.
  • L'imposture d'Alain Boulanger

    Par
    On n'aurait pas cru possible d'oser se présenter comme vice-président d'une association qu'on a quittée depuis plusieurs années en claquant la porte. C'est pourtant ce qu'a fait Alain Boulanger, ex-coprésident du CPTG, au cours d'une émission de "la terre au carré".
  • Toulouse-Blagnac : le pillage continue

    Par
    A la suite de la dernière réunion de Davos, Bruno Le Maire twettait : "Il faut bâtir un nouveau capitalisme, qui respecte les ressources de la planète, qui donne sa dignité aux personnes qui travaillent et qui fait preuve de plus de solidarité". Cette phrase, qui exprime la prétention de changer la nature même du capitalisme, sans toutefois vouloir s'en donner les moyens, fait figure d'oxymore.