Pierre Sassier
Abonné·e de Mediapart

568 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 juin 2015

La fortune se fige et ne ruisselle pas

Pierre Sassier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai découvert la théorie de ruissellement en lisant un livre de l'économiste Joseph Stiglitz (le prix de l'inégalité, 2012), dont je reproduis deux pages en PJ. Elle est fondée sur l'idée que l'enrichissement des 1% les plus riches - qui, aux Etats-Unis, possède plus d'un tiers de la richesse nationale et accapare - en 2012, moment où le livre a été écrit, plus de 90% de la richesse nouvellement créée - profite à tous.

Donc, l'enrichissement des plus riches stimulerait la croissance et profiterait donc à tous, par "ruissellement" sur les classes moyennes et les classes populaires. On peut imaginer que ceux qui font l'apologie de l'inégalité se servent de cette idée pour la justifier. Stiglitz lui-même dit tout le "bien" qu'il pense de cette théorie. Et d'ailleurs, il suffit de regarder autour de soi : le chômage de masse s'accroit, même dans les pays qui utilisent des subterfuges pour le cacher et, surtout, la pauvreté fait des progrès galopants. Quant aux classes moyennes, elles sont en voie de disparition. 

La question revient dans l'actualité, car elle est aujourd'hui contestée par les experts du FMI eux-mêmes. Leur étude démontre au contraire que plus la fortune des riches s'accroît, plus faible est la croissance. C'est en augmentant les revenus des 20% les plus pauvres que la croissance augmente et non en augmentant la part du gâteau des 20% les plus riches. Et l'OCDE confirme : selon elle, l'accroissement des inégalités a coûté près de 5% de croissance aux pays les plus avancés. 

Ce qui est le plus étonnant, c'est qu'il faille des "experts" pour constater ce que ceux qui prennent le temps de s'informer constatent tous les jours : la finance s'enrichit par des procédés qui, pour être - hélas - légaux n'en sont pas moins crapuleux, comme de fermer des entreprises et mettre des salariés à la rue  pour enrichir les actionnaires. Ce ne sont pas les "riches" qui ont tellement d'argent qu'en neuf vies, ils ne pourraient pas le dépenser qui stimulent la consommation, mais les classes moyennes ou populaires qui dépensent au lieu de spéculer. La théorie du ruissellement apparaît comme une énorme escroquerie, qui insulte les intelligences.

Mais le FMI va encore plus loin et publie des données qui devraient conforter le discours des syndicats, d'autant plus que l'accroissement des inégalités va de pair avec la diminution du taux de syndicalisation : l'assouplissement du marché du travail va, selon lui, de pair avec un accroissement des inégalités. Voilà qui devrait faire réfléchir les zélateurs de la loi Macron, qui imaginent contre tout bon sens que c'est en donnant à un patronat qui n'investit pas et à des fonds d'investissement qui ne pensent qu'à enrichir leurs actionnaires toute liberté pour licencier que l'on va favoriser l'emploi.

La conclusion de l'article est plus surprenante : le FMI propose : "dans les pays avancés, l’accent doit être mis sur le développement du capital humain et des compétences et sur une politique fiscale plus redistributive, par le biais des impôts sur la fortune et la propriété, ainsi que sur une fiscalité des revenus plus progressive". Ce qu'on attendait le moins d'une telle institution, c'est qu'elle prône un retour aux idées keynésiennes !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti