Ma candidature à la présidentielle de 2022

Afin d’engager un renouveau démocratique pour réformer ce système politique qui érode la confiance du peuple et favorise le désintérêt populaire, je porte un projet à l’élection présidentielle 2022.

Aujourd’hui, les médias ne parlent que des noms des candidats. Une course d’égos qui rend le débat anorexique et stérile. Ce qui compte vraiment et ce dont a besoin la France, ce n’est pas de personnalités, mais d’idées. Et voici celle que je défends avec d’autres : la France a besoin d’un renouveau démocratique. Mais, au-delà de simplement réécrire la constitution, il faut surtout définir aujourd’hui la façon de le faire et les principes fondamentaux qui encadreront l’écriture de cette constitution.

Le renouveau démocratique est le point central du programme et la première étape pour répondre aux enjeux de demain.


La situation actuelle

La France est une République Aristocratique d’après Montesquieu, théoricien de la séparation des pouvoirs : Législatif, Exécutif et Judiciaire (De L’Esprit des loi). Elle serait une République Démocratique si les représentants étaient tirés au sort, et une Démocratie si les lois étaient votées par les citoyens directement.

Cependant, en faisant immédiatement suivre l’élection présidentielle par les élections législatives et en accordant de larges pouvoirs au Président, la séparation des pouvoirs n’est plus respectée dans les faits.

En outre, les perdants aux élections ne sont plus représentés ce qui provoque un sentiment de frustration et favorise l’abstention. Les jeunes désertent de plus en plus les bureaux de votes, se sentant déconnectés des décisions qui pourtant les concernent. Plus le temps passe, plus les générations se sentent exclus de la politique et transmettent ce sentiment à la génération suivante.

Certains candidats proposent une VIème République via une assemblée constituante. Mais l’enjeu trop important pour se restreindre


Mon projet


Le projet est le fruit d'une dizaine d'années de réflexion. En 2012, le programme disponible ici comportait une centaine de propositions sur différents thèmes. En 2017 et en 2022, dans un désir de simplification, seules quelques mesures emblématiques ont été retenue afin de rassembler sur l'essentiel : Le renouveau démocratique.

Le projet, détaillé ici, consiste donc à :

  • initier, dés la victoire à la présidentielle, un ensemble de réflexions citoyennes sur une durée de 24 mois maximum, afin de rédiger plusieurs constitutions, départagées par un référendum au jugement majoritaire.
  • gouverner de manière plus démocratique, en consultant les citoyens de manière continue via une démocratique liquide
  • débattre des grandes lignes politiques dans le cadre d'élections de conseils décisionnels

Un renouveau démocratique avec la mise en place d’une nouvelle constitution

Ne nous limitons pas à une unique conclusion issue d’une unique méthode. Je propose la mise en place de processus de rédaction libres et parallèles, comprenant assemblée constituante, assemblées populaires, cercles philosophiques pendant 2 ans… Ils se nourriront des réflexions des uns et des autres afin de définir plusieurs modèles de constitutions que les citoyens départageront par référendum au jugement majoritaire et seront également partagés au niveau Européen dans le cadre des élections de 2024.

Pour définir notre prochain système politique, nous devons améliorer la vision insuffisante des 3 pouvoirs et considérer 7 pouvoirs, chacun séparé en 3 mécanismes : propositions, décisions et évaluation des décisions.

Les 7 pouvoirs sont les suivants :

  • Créer (promouvoir, garantir et développer la création issue de la société.
  • Légiférer
  • Décider dans le respect des lois.
  • Exécuter les décisions des autres pouvoirs. Responsable de l’administration.
  • Communiquer sur le travail des institutions et d’assurer la liberté et le pluralisme d’expression.
  • Protéger l’intégrité physique, sociale et légale des citoyens.
  • Juger : les contrevenants au système.

Les propositions de constitution devront donc statuer sur les 21 mécanismes (7x3) avec la possibilité d’en définir des variances au niveau supranational (Europe), national et local. L’objectif est de définir à chaque fois qui détient le pouvoir (et le contre-pouvoir)

Les schéma ci-dessous illustre les interactions entre les pouvoirs et la nature de ce dernier en fonction des "groupes" en charge des mécanismes

Schéma des interactions entre les 7 pouvoirs © Pierre SCHWARZ Schéma des interactions entre les 7 pouvoirs © Pierre SCHWARZ

Judiciaire et Protection sont des Pouvoirs d'application de la loi. Exécutifs, Législatifs et Décisionnels définissent l’organisation centrale de notre société. Enfin, les Pouvoirs Créatif et Médiatique (Communication) sont essentiels à l’émancipation de notre Humanité par l’information.

Une gouvernance mixte, expérimentale et de transition

La grande majorité des citoyens ne connaissent que la cinquième République. Alors avant de leur demander de changer de système pour plus de démocratie, je mettrais en place une gouvernance de transition qui appliquera les nouveaux principes suivants :

  • Élections de conseils décisionnels au jugement majoritaire proportionnel*. Les citoyens prendront ainsi conscience de la notion de Pouvoir Décisionnel, de l’importance de sa séparation par rapport à l’Exécutif et du respect de la représentation avec ce nouveau mode de scrutin.
  • Élections de Ministres sous forme de binôme junior/sénior par le peuple au jugement majoritaire dont le périmètre d’action sera la mise en place des décisions du législatifs et du décisionnel.
  • Mise en place du Ministère de « Marianne » responsable du Pouvoir Médiatique, de représenter la France et de communiquer sur les actions des institutions.
  • Mise en place du Ministère de la « Création » et du « Renouveau Démocratique ». Sa mission principale sera la gestion des processus liés à la rédaction des différentes constitutions.
  • Indépendance garantie par le Président du Législatifs vis-à-vis de l’Exécutif et du Décisionnel (excepté la mise en place des outils liés au Renouveau Démocratique, comme le référendum à jugement majoritaire qui vont de pair avec la victoire à la présidentielle)
  • Indépendance accrue du Pouvoir Judiciaire
  • Mise en place d’une consultation citoyenne continue sous forme de démocratie liquide**

Cette nouvelle forme de gouvernance éclairera les citoyens sur certains mécanismes possibles dans le futur tout en étant les laissant libre d’en proposer de nouveaux dans le processus de rédaction constitutionnel.

Une campagne présidentielle qui respecte les principes du renouveau démocratique

Il est nécessaire de prouver notre bonne foi en s’appliquant immédiatement les règles démocratiques que nous défendons. C’est pourquoi, en cas de victoire et dès la fin de la primaire populaire, un conseil présidentiel sera constitué et une démocratie liquide continue sera mise en place pour la campagne. En particulier les citoyens seront invités pour faire un premier choix des ministres et des conseils décisionnels mais aussi pour définir les propositions et une liste de candidats aux législatives.


En tant que candidat à la primaire populaire, je m’engagerais également à soutenir l’ensemble du socle commun de la primaire populaire, au travers des élections de conseils décisionnels ou des élections législatives selon la nature des propositions

Aujourd’hui, au-delà du candidat, mesurez la qualité des projets et ne vous laissez pas voler le droit de participer à l’écriture du prochain système politique. Donnez-moi la chance de sensibiliser les citoyens et de porter ce combat haut et fort, accordez-moi votre soutien sur la primairepopulaire.fr et proposez mon nom sur cette page https://www.parrainages-primairepopulaire.fr/.

Pierre SCHWARZ

Plus d'informations sur la page du projet Imagine


* Le Jugement Majoritaire est une méthode de vote inventée par Rida Laraki et Michel Balinski, directeurs de Recherche au CNRS.  L’électeur vote en donnant son opinion sur tous les candidats, à partir d’une échelle commune de mentions allant “d’Excellent” à “À rejeter” (ex. Excellent, Très bien, Bien, Assez bien, Passable, Insuffisant, À rejeter). Le vainqueur de l’élection est celui qui est le mieux évalué par une majorité. Il est notamment défendu en France par Mieux Voter et est déjà utilisé dans plusieurs pays à travers le monde. Le Jugement Majoritaire Proportionnel est une variante que je propose permettant de constituer un groupe qui conserve la représentation la plus sincère avec le moins de membres possible pour y parvenir.

** la démocratie liquide est l’équivalent d’une démocratie directe où chaque citoyen est représenté par la ou les personnes de son choix mais peut voter directement les décisions si leur décision ne lui convienne pas. C’est une sorte de procuration continu avec un droit de regard et de modification.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.