LDH de Henin Beaumont "fauchée" par la haine "populiste".

C'est une crainte, comme trop d'autres d'ailleurs, qui me fait réagir ce matin. Mais je veux m'attacher à faire de cette crainte, cette émotion diffuse, celle de la colère d'un être humain se voulant solidaire, même dans la détresse.., celle d'un "RESSENTI" ambiant bien pratique pour quelques esprits mal-intentionnés, je veux m'attacher donc d'en faire non une réaction émotionnelle proportionnée, voir disproportionnée à l'ignominie de sa raison d'être..., au dégoût qu'elle provoque..., mais à la hauteur de la compréhension des réalités des faits et à leur confrontation à l'irréelle du "RESSENTI" "populiste".

Ce matin je suis tombé sur cette information : "Le nouveau maire Front national d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a décidé que la Ligue des droits de l'Homme ne pourra plus bénéficier du local qui était mis à sa disposition par la commune. Il reproche à la LDH d'être politisée et hostile à son équipe."


Cette découverte ce fut avec non de la surprise..., tant la méprise ambiante, politicienne et médiatique, intellectuelle et dominante, a aidé à répandre la confusion, la division dans les temps de cerveaux voulus disponibles et hébétés, mais du dégoût. Et ce dégoût n'est pas non plus dirigé vers les citoyens-nes lambda dupés-es par les dirigeants-es (et les militants-es de base au "sur-moi" disproportionné) de ce parti de la haine, ces derniers-ères s'étant aidés-es de la connivence consentante et/ou aveugle, ignorante, médiatique, politique, intellectuelle, ambiante, mais ce dégoût n'est que le reflet de mes craintes à venir... Beaucoup y vont de leur réactivité exacerbée. Ils-elles disent, préconisent, de dissoudre le parti du fhaine, celui que quelque part j'interprète comme ces "montres" (intérieurs) décrits par M. Plenel. Cela ne me semble pas être la bonne solution sauf en cas d'exception bien sûr. Comment dissoudre la violence, la haine, la colère qui habite certaines colères justifiées, légitimes pour parties derrière : moins de travail, ou alors précaire, toujours plus d'injustices sociales, d'inégalités, plus de politiques luttant pour protéger les plus faibles, derrière l'Europe, la finance, etc - quand en fait le fhaine, dupe son monde et propose une "mondialisation" tout autant mortifère et  une "compétitivité" toute aussi moribonde injuste - travail gratuit des chômeurs-euses, etc - à l'échelle nationale.., sans y apporter de réponse sauf à les stigmatiser...? Et comment aussi distinguer dans ces colères légitimes, celles plus qu'injustifiées, illégales - celles cachant des fraudes fiscales par exemple -  derrière le soi-disant "ras le bol fiscal" (sauf pour les trop bas salaires nouvellement imposés), le soit-disant coupable idéal, "l'étranger", etc, si ce n'est en fait que de les nier toutes deux, que ne pas les distinguer et continuer à les amalgamer comme le font les dirigeants-es du fhaine, les médias de masse, les autres politiques, etc...? Comment les combattre, leurs mensonges d'un coté, leurs solutions à proposer de l'autre, si ce n'est en fait, en dissolvant un parti, les repousser ces colères, ces haines, que "RESSENTIES" en grande partie, légitimes pour l'autre.., sans cesse, au plus profond des êtres, sans y apporter de réponses politiques concrètes, des débats collectifs sur la base de vérités de fait...?

Il faut dire que les dirigeants-es du fhaine se nourrissent, comme les autres partis politiques dominants quelque part, pour duper les gens, en proposant que du court-terme mensonger, focalisé, qu'il se nourrit simplement des défaillances collectives, politiques, institutionnelles (publiques), financières, que l'individualisme exacerbé et introverti ont aggravé, ont exagéré même à travers plus de situation irréelle, purement "RESSENTIES", que des examen réels des faits, sociaux, "sociétaux", économiques, etc..., contredisent.

Pour en revenir sur l'article en introduction...

Si maintenant les associations des ligues "Des droits de l'Homme", à vocation "UNIVERSELLE" par définition et de par leur charte, et pas l'inverse, sont à catégoriser, pour le fhaine, en associations "communautaires", non seulement la société au niveau locale est à plaindre en défendant ce postulat honteux, quant elle voit qu'elle a été manipulé, mais elle est en grand danger, à l'avenir. Cela révèle aussi que ce parti politique soit-disant "dé-diabolisé", à toujours vouloir faire le "buzz" à tout prix, à perpétuellement vouloir faire parler de "soi" et qu'importe le moyen, à démesurément faire parler de cette haine locale et/ou nationale monstrueuse, en s'attaquant à une institution humanitaire qui à but de protéger les plus faibles d'abord, souvent étrangers-ères, était à anticiper (certains-es l'avaient fait), et est un révélateur des mensonges programmatiques de ce parti (Les ligues "des Droits de l'Homme" ne sont pas des associations communautaires, mais s'occupent de défendre les droits.., des membres de communautés, sans distinction aucune), et laisse entrevoir par quels moyens illégaux, illégitimes, etc, et autres perversions intellectuelles les prochaines parties du programme de ce parti pourront être présenté au public hébété, et pourront le duper ce public...

Il existe un lien intrinsèque entre les ligues "Des Droits de l'Homme" défendant les plus faibles, "étrangers-ères", ou pas, et la réaction du fhaine, justifiant piteusement la coupe des subventions à cette LDH locale derrière le reproche "d'être politisé". Il n'est pas médiatisé pour autant, ce qui tente à caricaturer et stigmatiser quelque part la LDH. Ce lien est dans le fait que "Les Droits de l'Homme" englobent et défendent des principes généraux, des valeurs au sens large du terme (conseils et assistances juridiques aux niveaux locaux, etc). Derrière des préceptes "UNIVERSALISES" il existe aussi le lien entre l'économie et le social... Ce qui m’amène à apporter des petites précisions expliquant les amalgames de "RESSENTIS", de colère, embrouillant les citoyens-nes de tout bord, d'un coté, et leurs résistances, voir effondrements possible, quant à faire des distinctions entre programmes des partis, en les confrontant aux réalités faits...

Je prends donc cet extrait de phrase, écrite ci dessus, par exemple, pour démontrer comment le "RESSENTI" des pauvres pouvant être attiré par la haine, quand leur colère les dépassent, et est manipulée, derrière le discours "social-nationaliste" du fhaine, peut avoir du mal à résister à la réalité des faits, qui comme par coïncidence n'est pas plus médiatisée que ça, et n'est pas non plus le sujet de débat et confrontation politique....: " ...une "mondialisation" tout autant mortifère et une "compétitivité" toute aussi moribonde, injuste - travail gratuit des chômeurs-euses, etc - à l'échelle nationale..."


Voici un article qui prouve bien que le fhaine a déposé une proposition de loi visant à faire travailler les chômeurs-euses gratuitement dans le secteur privé et public. Une preuve d'une "compétitivité" aggravée entre emplois en CDI, protégés, et d'autres, précaires, sans financement de salaire socialisé (protections sociales, etc), paupérisant les gens, en interne, aussi mortifère qu'au niveau Européen et ailleurs. Quant à l'aspect de la "mondialisation".., je pense que vous aurez compris que le fhaine, s'attaquant à un organisme, qui même s'il est local, lutte au niveau international contre les non-respects des droits..., tente de détruire et ces droits fondamentaux..., et la haute valeur morale et le symbole de cette institution. La proposition de loi et la décision politique du fhaine à Henin Beaumont sont contrevenantes à plus d'un titre  à l'article 23, entre autres, de la déclaration des Droits de l'Homme... En effet elle, la décision politique est contrevenante par une discrimination politique à travers l'attaque des financements légaux d'un organisme de défense des droits de tous-tes sans discrimination et cette proposition de loi ci dessus contrevient à ce droit "une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.". Et l'on y découvre aussi que l'ump en a fait de même, comme proposition de loi, pendant la campagne de 2012. Et dans cet autre billet l'on apprend que même sous la gouvernance "socialiste" des "grandes" entreprises n'ayant pas de souci de "compétitivité" et de "mondialisation", celle de la grande distribution alimentaire, et pas qu'elles, usent et abusent des dispositifs institutionnels, des lois précédentes, aucunement remise en cause, nullement abrogées, par cette gouvernance (parce que votées aussi par elle), pour faire travailler des chômeurs-euses gratuitement..., quand elles sont, ces pratiques honteuses, aucunement condamnées non plus par ces soit-disant "socialistes" les médias de masse, les opposants politiques, etc...

Le "RESSENTI" des pauvres, chômeurs-euses, précaires est justifié comme confus quant à se savoir exploité (sans identifier des têtes que "la non-exemplarité" économique, politique se doit de dénoncer et pas d'encenser, sans identifier "les visages des ennemis") et quand à chercher qui des partis dominants peuvent mieux les défendre. Là leur "colère" est légitime, mais diffuse, diluée dans leur masse dispersée, sur divers territoires ruraux et urbains inégalitaires en terme d'emploi, etc. Elle est légitime quant elle n'est pas représentée politiquement aussi, si ce n'est que trompeusement. Mais celle, colère, des partis, des politiques, de leur militants-es ne se dénonçant pas dans leur imposture commune (pour cause), ne s'affrontant médiatiquement jamais (quand les "jounaleux", soit-disant "sachant" sont aussi coupables de ne pas alimenter le débat sur des faits avérés) l'un l'autre, sur ce sujet là par exemple, comme d'autres d'ailleurs (les dénonciations et combats contre les fraudes fiscales, celles aux cotisation sociales patronales sont oubliées, inexistantes quant à dénoncer, stigmatiser et agir que sur les fraudes sociales - actions discrètes "socialistes"- , etc), ne surfant que sur le "RESSENTI" populaire, "populiste" même, instrumentalisé par des sondages foireux, etc,  cette "colère"" représentative" de l'opinion publique manipulée, l'est beaucoup moins légitime...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.