Je vous appelle à nous rejoindre à Nice, le 5 juin

Hey ! Nous avons retenu la date du 5 juin pour notre belle action féministe transnationale à Nice. Pour refuser les politiques de criminalisation des migrations, je vous appelle à nous rejoindre à Nice, le 5 juin. Faites tout pour ne pas nous laisser seules. Organisez-vous et formez des ruisseaux pour être avec nous.

Hey ! Nous avons retenu la date de 5 juin pour notre belle action féministe transnationale à Nice. Malgré toutes les restrictions, nous réussirons à défiler près des frontières italiennes, pour refuser les politiques de criminalisation des migrations qui tuent, qui torturent les populations non-européennes et qui pèsent particulièrement sur les femmes, notamment sur les lesbiennes et les personnes trans.

Hey ! Les Assemblées transnationales de l’organisation Toutes Aux Frontières, à l’issue de multiples réunions de discussion, ont décidé de ne pas reporter l'événement à une date imprécise! Même si les politiques actuelles face à la crise sanitaire tentent de nous emprisonner dans l’incertitude, dans l’immobilisation, nous avons décidé de tenir fermement nos gouvernails. Nos cerfs-volants sont déjà prêts et attendent pour voler ensemble sur la mer Méditerranée qui est devenue désormais un tombeau. Nos cerfs-volants colorés vont danser, le 5 juin, oui le 5 juin, sur cette frontière meurtrière, pour saluer les odyssées de notre époque.

Nous sommes, bien sûr, conscientes à quel point les pouvoirs politiques européens, en utilisant la crise sanitaire,  renforcent les frontières intérieures et extérieurs. Oui, ça ne sera pas facile de se déplacer vers Nice à partir de la Grèce, de l’Allemagne, de la Suisse, de la Belgique, de l’Espagne et même de l’Italie. Mais en tenant bien nos gouvernails, nous allons tenter à faire de notre mieux.

Nous avons le courage et le savoir-faire! Nos voiliers se transformeront en plusieurs ruisseaux qui couleront vers Nice. Et ces ruisseaux de multiples tailles, les cerfs-volants de multiples formes, se retrouveront le 5 juin à 11h,  sur la Place Massena à Nice. Nous montrerons ensemble que nous ne sommes pas complices des politiques criminelles qui transforment la belle Méditerranée en tombeau.

C’est incroyable ? Oui, incroyable ! Mais pas impossible : malgré tous les vents contraires nous allons réussir l’incroyable ! Nous croyons en notre force. C’est la force de la vie, tout simplement. C’est la vie qui résiste pour le droit de vivre, vivre librement, sans murailles, sans violences.

Les ami.es, les personnes qui rêvent d'un autre monde, qui sont attachées à la justice, à la liberté, à l’amour, aux droits fondamentaux pour tout.es, je vous appelle à Nice, pour le 5 juin. Faites tout pour ne pas nous laisser seules. Organisez-vous et formez des ruisseaux pour nous rejoindre.

Dans quelques semaines, allumons ensemble l’étincelle de l’espoir.

Montrons que ce monde triste pourrait être un espace de fête ! Un espace de liberté.

Sinon, il n'y a que la mort, et la mort.

L'image: Naz Oke

ToutesAuxFrontières! © Naz Oke ToutesAuxFrontières! © Naz Oke

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.