Pinar Selek
Militante de la poésie
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mai 2021

Je vous appelle à nous rejoindre à Nice, le 5 juin

Hey ! Nous avons retenu la date du 5 juin pour notre belle action féministe transnationale à Nice. Pour refuser les politiques de criminalisation des migrations, je vous appelle à nous rejoindre à Nice, le 5 juin. Faites tout pour ne pas nous laisser seules. Organisez-vous et formez des ruisseaux pour être avec nous.

Pinar Selek
Militante de la poésie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hey ! Nous avons retenu la date de 5 juin pour notre belle action féministe transnationale à Nice. Malgré toutes les restrictions, nous réussirons à défiler près des frontières italiennes, pour refuser les politiques de criminalisation des migrations qui tuent, qui torturent les populations non-européennes et qui pèsent particulièrement sur les femmes, notamment sur les lesbiennes et les personnes trans.

Hey ! Les Assemblées transnationales de l’organisation Toutes Aux Frontières, à l’issue de multiples réunions de discussion, ont décidé de ne pas reporter l'événement à une date imprécise! Même si les politiques actuelles face à la crise sanitaire tentent de nous emprisonner dans l’incertitude, dans l’immobilisation, nous avons décidé de tenir fermement nos gouvernails. Nos cerfs-volants sont déjà prêts et attendent pour voler ensemble sur la mer Méditerranée qui est devenue désormais un tombeau. Nos cerfs-volants colorés vont danser, le 5 juin, oui le 5 juin, sur cette frontière meurtrière, pour saluer les odyssées de notre époque.

Nous sommes, bien sûr, conscientes à quel point les pouvoirs politiques européens, en utilisant la crise sanitaire,  renforcent les frontières intérieures et extérieurs. Oui, ça ne sera pas facile de se déplacer vers Nice à partir de la Grèce, de l’Allemagne, de la Suisse, de la Belgique, de l’Espagne et même de l’Italie. Mais en tenant bien nos gouvernails, nous allons tenter à faire de notre mieux.

Nous avons le courage et le savoir-faire! Nos voiliers se transformeront en plusieurs ruisseaux qui couleront vers Nice. Et ces ruisseaux de multiples tailles, les cerfs-volants de multiples formes, se retrouveront le 5 juin à 11h,  sur la Place Massena à Nice. Nous montrerons ensemble que nous ne sommes pas complices des politiques criminelles qui transforment la belle Méditerranée en tombeau.

C’est incroyable ? Oui, incroyable ! Mais pas impossible : malgré tous les vents contraires nous allons réussir l’incroyable ! Nous croyons en notre force. C’est la force de la vie, tout simplement. C’est la vie qui résiste pour le droit de vivre, vivre librement, sans murailles, sans violences.

Les ami.es, les personnes qui rêvent d'un autre monde, qui sont attachées à la justice, à la liberté, à l’amour, aux droits fondamentaux pour tout.es, je vous appelle à Nice, pour le 5 juin. Faites tout pour ne pas nous laisser seules. Organisez-vous et formez des ruisseaux pour nous rejoindre.

Dans quelques semaines, allumons ensemble l’étincelle de l’espoir.

Montrons que ce monde triste pourrait être un espace de fête ! Un espace de liberté.

Sinon, il n'y a que la mort, et la mort.

L'image: Naz Oke

ToutesAuxFrontières! © Naz Oke

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Histoire
« J’ai pu apercevoir le docteur Asselah »
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi
Journal
En appel à Toulouse, des activistes handicapés plaident « l’état de nécessité »
Au cours d’une audience chargée de colère et d’émotion jeudi, les militants de l’association Handi-Social ont justifié leurs actions de blocage de la gare et de l’aéroport toulousains en 2018. Il y a un an, ces activistes avaient écopé de peines de prison avec sursis.
par Emmanuel Riondé
Journal — Amérique du Sud
En Équateur, victoire en demi-teinte pour les autochtones après 18 jours de lutte
Un accord a été conclu jeudi entre le gouvernement et les responsables autochtones, à l’issue d’une longue grève générale, pour réclamer de meilleures conditions de vie. Dans la capitale Quito, la « Casa de la Cultura » (Maison de la culture) a été un endroit clef du mouvement.
par Alice Campaignolle
Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix

La sélection du Club

Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles