Je suis une Cerf-volant à Nice

En tant que femme exilée, je suis une Cerf-volant. Une femme sans frontière. Mais on peut facilement me déchirer. J’ai besoin de la solidarité pour pouvoir danser avec les vents !… Et après la belle action féministe de 5 juin à Nice, quand le ciel sera rempli d’autres cerfs-volants, ça sera plus difficile de me déchirer ! Venez !

Le 5 juin à Nice, il y aura une action féministe transnationale pour une Europe sans muraille.  Les féministes venues de tous les coins de l’Europe défileront près des frontières italiennes, pour refuser les politiques de criminalisation des migrations qui tuent, qui torturent les populations non-européennes et qui pèsent particulièrement sur les femmes, notamment sur les lesbiennes et les personnes trans. Cette action veut rendre visible ce qui ne l’est pas.  Elle est ouverte à tout le monde, mais cette fois-ci le féminin l’empotera sur le masculin. Comme on le voit déjà par son nom : Toutes Aux Frontières ! Les hommes supporteront-ils être représentés par le féminin ? Je l’espère bien !

Venez le 5 juin à Nice. Pour expérimenter ensemble une petite traversée grâce aux cerfs-volants. Avant de prendre la route, faites un cerf-volant qui exprime quelque chose d'original. Nous allons les faire voler ensemble au-dessus de la mer qui est aussi une frontière meurtrière. La mer bleue de la Côte d’Azur qui est désormais un tombeau. Les cerfs-volants colorés vont danser sur la mer pour saluer les morts, pour saluer les Odysées de notre époque. Et aussi pour mettre en scène les traversées des femmes qui volent, voyagent, se libèrent, s'inventent et créent.

En tant que femme exilée, je serai une des cerfs-volants ! Je suis une Cerf-volant. Une femme sans frontière. Mais fragile. J’ai besoin de la solidarité. Pour pouvoir voler. Pour pouvoir…danser avec les vents !

Oui, on peut facilement me déchirer, m'écraser. Je ne suis pas une Oiseau, mes ailes sont différentes. Construites...par des milliers de mains. Je suis une des cerfs-volants, de milliers de couleurs, de milliers d’expressions. Je suis une des femmes exilées qui représentent 54% des migrant-es en Europe. Des invisibles. Je sais que, dans cette invisibilité, les Etats européens veulent nous condamner à une existence sans droit, à l’exploitation et à la violence. Pourtant…pourtant, dans cette invisibilité, il y a aussi la résistance qui embellit nos parcours. La résistance collective qui embellit notre vie. La résistance féministe qui embellit notre monde. Comme des défilées de cerfs-volants.

Je suis une Cerf-Volant… On peut facilement me déchirer, écraser.  Et le 5 juin à Nice, quand le ciel sera rempli d’autres cerfs-volants, je vais sentir très fort que ce monde triste pourrait être un espace de fête ! Un espace de liberté. Avec d’autres cerfs-volants, je danserai pour la liberté de voyager. Pour la liberté de s’installer. Pour la liberté d’aimer.

Je suis une Cerf-Volant… Après le 5 juin ça sera plus difficile de me déchirer !

L'image: Naz Oke

tout-aux-frontieres-nice-v3-logo-naz-oke

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.