PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

369 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 févr. 2022

Bolsonaro à Moscou, garantie de son soutien électoral par l'agrobusiness

Garantir aux géants de l'agronégoce la continuité de l'approvisionnement en engrais d'orgine russe, c'est-à-dire près d'un quart des importations brésiliennes - 41,6 millions de tonnes - dans ce secteur, telle est l'une des raisons majeures du voyage du postfasciste Jair Bolsonaro en Russie les 15 et 16 février.

PindoramaBahiaflaneur
Secrétaire de rédaction (free lance)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Poutine, Bolsonaro et les interprètes, le 16/2/22 à Moscou. © DR

22 % des 41,6 millions de tonnes d'engrais, de toutes sortes, importées au Brésil viennent de Russie. Sans agrotoxiques, pas d'agrobusiness.

La visite officielle de Jair Bolsonaro et d'une nombreuse délégation de militaires du premier cercle du gouvernement et d'hommes d'affaires comprenait une réunion avec des business men du secteur des engrais, car le Brésil est déjà client de longue date de la Russie. Et se fournit chez deux des plus grands producteurs mondiaux d'engrais : PhosAgro et Uralkali. 

Le deuxième actionnaire de PhosAgro, qui vend des engrais phosphatés et de l'ammoniac, est l'ex-directeur de campagne de Poutine, Vladimir Litvinenko, qui possède 21 % des actions. PhosAgro est la huitième plus grande entreprise d'engrais au monde. En tant qu'universitaire et doyen de l'université des mines de Saint-Pétersbourg, Litvinenko a été le conseiller de Poutine pour sa thèse en 1996.
  
PhosAgro possède des dizaines de mines, d'installations industrielles et de centres de distribution en Russie. Elle se présente comme " le plus grand fabricant européen d'engrais phosphatés et le leader mondial de la production de roche phosphatée de haute qualité ". Au Brésil, son siège social est sis à São Paulo.

 
La venue de Bolsonaro à Moscou est aussi une manière de tenter d'éviter au marché brésilien de ne pas être impacté par les possibles sanctions et les conflits commerciaux infligés par l'Europe et les USA à la Russie.
 
Selon le  site d'information indépendant Observatório da Mineraçãola ministre de l'agriculture Tereza Cristina, qui ne fait pas partie de la délégation de Bolsonaro pour cause d'infection par le Covid, était en Russie il y a deux semaines, et a rencontré les dirigeants des quatre plus importants fabricants russes d'engrais, dont PhosAgro et Uralkali.
  
Ce 4 février 2022, la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras a vendu au groupe russe Acron sa fabrique d'engrais (UFN 3), sise à Três Lagoas, dans l'Etat du Mato Grosso do Sul, qui était proposée à la vente depuis ... septembre 2017.

 
Par ailleurs, le Brésil a exporté du soja en Russie en 2021 pour 473 millions de dollars. Et de la viande, aussi en 2021, pour 321 millions de dollars.
  
Au Brésil, l'utilisation d'engrais a été multiplié par 3,5 depuis 1995. Chaque hectare (10.000 m2) de terre cultivable serait traité en moyenne avec 163,7 kg d'engrais. Le Brésil est le quatrième consommateur mondial d'engrais et agrotoxiques.
 
Depuis son arrivée au pouvoir le 1er janvier 2019 jusqu'à ce 16 février 2022, le gouvernement de Jair Bolsonaro a approuvé l'utilisation, sur le territoire brésilien, de 1.589 nouveaux produits agrotoxiques.

© Brasil de Fato


 
  
--------------
Sources : Robotox, Brasil de Fato et autres.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra