Brésil: Bolsonaro injurie et insulte la presse

Pour la deuxième fois cette année, le peu alphabétisé président de la République Jair Bolsonaro s'est attaqué publiquement à une journaliste brésilienne. Puis au journal, centenaire, pour lequel elle travaille. C'était à Dallas, aux Etats-Unis, le 16 mai 2019, pendant une conférence de presse informelle.

A une question de la journaliste Marina Dias, de la Folha de São Paulo, sur les récentes coupes dans le budget de l'éducation, Jair Bolsonaro a rétorqué : «Tu es de la Folha ? D'abord, vous de la Folha de São Paulo, vous devez reprendre le chemin d'une faculté sérieuse et pratiquer un bon journalisme. C'est cela que la Folha doit faire, et non pas embaucher n'importe qui pour être journaliste, pour semer la discorde, poser des questions bêtes et publier des choses répugnantes »
Jair Bolsonaro a ensuite publié la vidéo sur son compte Twitter et sur sa page Facebook avec une légende dénigrante « Ici, aux Etats-Unis, une reporter de la Folha ne connaissait pas la différence entre une coupe dans les dépenses et un contingentement. Nous expliquons»

L' Associação Brasileira de Jornalismo Investigativo (Abraji) a, peu après, publié un communiqué :
« (...) A stimuler une ambiance de confrontation et d'intimidation contre les journalistes et les médias, Bolsonaro s'écarte du pacte démocratique qu'il a assumé lors de sa prise de fonctions, et se rapproche des gouvernants autoritaires, de diverses teintes idéologiques, qui cherchent à démoniser la presse pour voir en elle un obstacle à ses projets de pouvoir.
Toujours, quand il y a des restrictions à la liberté de la presse et de l'expression, c'est la société qui y perd. L'Abraji demande du respect pour le Journalisme. »

-----

Note : à prendre connaissance de la présence du Brésilien dans sa ville, le maire de Dallas – le démocrate Mike Rawlings, élu depuis 2011 – a refusé de le rencontrer. Et le conseil municipal, par un vote de sept des quatorze conseillers municpaux, a refusé d'être présent à la moindre cérémonie où Bolsonaro apparaîtrait.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.