Brésil: 8 héritiers, de 3 familles, parmi les 15 plus grandes fortunes

Agroalimentaire, banque, bière, communication, cosmétiques, mines. Secteurs d'activité des quinze premiers milliardaires, sur cent soixante. Trois sont enfants du fondateur du Grupo Globo, lui-même héritier. Quatre sont fils du banquier Moreira Salles. S'y ajoute l'héritier libanais, le banquier Joseph Safra (1938). Le plus jeune est le banquier André Esteves (1968). Le plus riche, Jorge Lemann.

Le triumvirat Lemann/Sicupira/Herrmann à la tête du brasseur et distributeur de boissons belgo-brésilien AB Inbev (Anheuser-Busch Inbev), domine toujours le paysage entrepreneurial brésilien. Malgré un lourd endettement - pour cause de l'achat en 2015 du brasseur SAB Miller - qui est égal en 2020 à cinq fois ses recettes annuelles.
Car les trois septuagénaires, associés dans de nombreuses affaires depuis 1973, ont vu leurs fonds propres doubler depuis 2019. En grande partie, sous l'effet du dollar fort, puisqu'une grosse part de leurs investissements est sortie du pays.


Des positions fluctuantes, hors les cinq premiers, dans cette liste des quinze premières fortunes du pays (source: Forbes Brasil, en cette année de pandémie)

1. Jorge Paulo Lemann (15 milliards US$)
2 Joseph Safra (banque)
3 Eduardo Saverin (Facebook)
4. Marcel Herrmann Telles
5. Carlos Alberto Sicupira

Pedro Moreira Salles (banque Itaú)
João Moreira Salles (cinéaste, actionnaire)
Fernando Moreira Salles (industrie minière)
Walter Moreira Salles Júnior (cinéaste, actionnaire)

Miguel Gellert Krigsner (cos
métiques)

José Roberto Marinho (Globo)
Roberto Irineu Marinho (Globo)
João Roberto Marinho (Globo)

Joesley Batista (agro alimentaire)
Wesley Batista

André Esteves (banque)

 

-----
Dans l'Etat du seul Rio de Janeiro, 4 frères héritiers (Moreira Salles) et 3 associés, ceux d'AB Inbev, parmi les 10 plus grandes fortunes.

 









Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.