Brésil: du cash, pour l'achat des appartements du député fédéral Eduardo Bolsonaro

Le quotidien O Globo révèle le 23/9 le détail de deux achats d'appartements par un fils de Jair Bolsonaro, en 2011 et 2016, dont un fort pourcentage a été payé en cash. Par ailleurs, Eduardo Bolsonaro a été entendu pendant plus de six heures le 22/9 par la police fédérale dans le cadre d'une enquête de la Cour suprême (STF) sur l'organisation et le financement d'actes antidémocratiques en 2020.

Eduardo Bolsonaro, député fédéral pour São Paulo depuis 2015, réélu en 2018 avec 1,84 million de votes © DR Eduardo Bolsonaro, député fédéral pour São Paulo depuis 2015, réélu en 2018 avec 1,84 million de votes © DR
En 2011, bien avant d'être élu député fédéral, Eduardo Bolsonaro, né en 1984, a acheté un appartement dans le quartier de Copacabana, à Rio de Janeiro. Pour 160.000 R$ (40.000 US$), avec un chèque de 110.000 R$ et le solde de 50.000 R$ en cash.

En 2016, Eduardo Bolsonaro a acquis un autre appartement, dans le quartier de Botafogo à Rio de Janeiro, pour une valeur totale de un million de reais (200.000 US$), Une fois payé l'acompte de 81.000 R$ (16.200 US$), il a aussi versé en espèces 18.900 R$ (3.800 US$) au vendeur. Un total de 100.000 R$ versés en cash. Puis a pris un emprunt pour effectuer le plus grande partie du solde, soit 800.000 R$ (160.000 US$), à la banque publique Caixa Econômica Federal.

Em 1995, Rogéria Bolsonaro - mariée  sous le régime de communauté de biens à Jair Bolsonaro de 1978 à 1997 et mère d'Eduardo Bolsonaro, de Carlos Bolsonaro et de Flávio Bolsonaro - avait acheté, en cash, dans le quartier de Vila Isabel, au nord de la ville de Rio de Janeiro, un appartement pour 95.000 R$.

En juillet 2020, Rogéria Nantes Nunes Braga est candidate à Rio de Janeiro, avec un slogan emprunté à l'ex-mari, mais sans être affiliée à un parti, à un poste de conseillère municipale lors des élections municipales de novembre 2020.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.