Brésil: payé cash, l'appartement du conseiller municipal Carlos Bolsonaro

Révélation du quotidien Estado de São Paulo, le 23/9/20. En 2003, le deuxième fils du PR Bolsonaro, né en 1982 et élu conseiller municipal de la ville de Rio de Janeiro depuis le 4/10/2000, a acquis un appartement pour 150.000 R$, payé intégralement en espèces, 30% moins cher que le prix du marché. Carlos Bolsonaro exerce son cinquième mandat consécutif.

Carlos Bolsonaro, cinq mandats consécutifs de conseiller municipal de Rio de Janeiro, depuis 2000.. © DR Carlos Bolsonaro, cinq mandats consécutifs de conseiller municipal de Rio de Janeiro, depuis 2000.. © DR
 En 2003, le salaire minimum au Brésil était de 240 R$ (60 US$). Les 150.000 R$ (40.000 US$) payés en espèces par le conseiller municipal Carlos Bolsonaro pour acheter un appartement dans le quartier de Tijuca (rue Itacuruçá) à Rio de Janeiro correspondaient alors à ... soixante-trois (63) années consécutives de ce revenu de misère et pourtant commun au Brésil.


Carlos Bolsonaro est sous le coup, depuis 2019, de deux enquêtes policière, judiciaire et fiscale par la ministère public de Rio de Janeiro, pour de supposées fraudes dans son cabinet d'élu municipal. Onze de ses attachés et employés sont suspects de lui repasser mensuellement ou périodiquement, une partie de leurs salaires, et cela depuis des années. La majorité de ces employés sont parents ou liés à Ana Cristina Siqueira Valle, qui a été la seconde compagne, de 1997 à 2008, de l'aujourd'hui président de la république Jair Bolsonaro.
En 2018, Mme Valle avait révélé avoir été menacée de mort en 2011 par Jair Bolsonaro.

Durant sa vie commune avec Jair Bolsonaro, Ana Cristina Siqueira Valle - précédemment mariée avec le lieutenant-colonel de l'armée Ivan Ferreira Mendes* - a acheté, avec son compagnon Jair Bolsonaro, quatorze (14) biens fonciers - terrains, maisons, appartements - à Brasilia et Rio de Janeiro. Le patrimoine immobilier de Ana Cristina Valle s'est encore multiplié dix ans après la séparation, même période des détournements des salaires des employés des cabinets de l'alors député de l'Etat de Rio de Janeiro Flávio Bolsonaro et de Carlos Bolsonaro, sur laquelle le ministère public de Rio de Janeiro enquête depuis 2019.

En juillet 2020, Rogéria Nantes Nunes Braga, la mère de Carlos Bolsonaro, actuellement assistante parlementaire du député de l'Etat de Rio de Janeiro Anderson Moraes (parti fasciste PSL) 
a annoncé qu'elle avait mis à disposition de son fils Carlos, un appartement de 37 m2 dans le quartier huppé de Brasilia, qu'elle avait acheté 470.000 R$ (82.000 US$), à un militaire. Le conseiller municipal de Rio de Janeiro avait visité en juin 2020 son nouveau point de chute.




(*) Pendant dix-huit années consécutives, à partir du 1er janvier 2001, le conseiller Carlos Bolsonaro a employé dans son cabinet à Rio de Janeiro Cileide Barbosa Mendes, née en 1977, alors bonne à tout-faire des familles Bolsonaro et nounou de Renan Bolsonaro (né en 1998, fils de Jair  Bolsonaro et de Ana Cristina Siqueira Valle). Cileide Barbosa Mendes est devenue aussi la prête-nom et patronne, sur le papier, de trois entreprises de Ivan Ferreira Mendes, (Ivan dos Santos Ferreira Mendes) premier mari d'Ana Cristina Siqueira Valle, car M. Ferreira Mendes ne pouvait, par son statut de militaire, créer des entreprises et des affaires dans le privé. Lorsque Jair Bolsonaro est devenu président de la République en janvier 2019, il a demandé à l'ex-policier militaire Fabrício Queiroz - actuellement écroué - employé du cabinet de Flavio Bolsonaro, de la "rayer" de son poste pour "exactement, éviter des problèmes". 

 

https://www1.folha.uol.com.br/poder/2019/05/carlos-bolsonaro-deu-cargo-a-faz-tudo-da-familia-que-foi-laranja-de-militar.shtml?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=twfolha

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.