Pizzicalaluna
Abonné·e de Mediapart

621 Billets

0 Édition

Lien 31 janv. 2014

Pizzicalaluna
Abonné·e de Mediapart

CELAC à La Havane : montée en puissance des progressistes

Pizzicalaluna
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.humanite.fr/monde/sommet-latino-la-havane-558005

"CELAC 5Communauté d'États latino-américains et caraïbes° à La Havane :

montée en puissance des progressistes

celac3.jpg

La Communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac) est réunie en sommet depuis le début de la semaine à La Havane. Tous les pays du continent américain, à l’exception des Etats-Unis et du Canada, ainsi que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon sont présents dans la capitale cubaine où règne un air de fête : défilé populaire dans les rues de La Havane avec en tête autour de Raul Castro plusieurs chefs d’Etats de la région ; Ban Ki-moon, hilare, se faisant coiffer au milieu de la foule...

Ce sommet confirme la montée en puissance du mouvement progressiste latino-américaine face à la déclinante hégémonie américaine sur le continent. « La création d’un espace politique commun est primordial pour notre région. Nous avons affaire à de nombreux défis, à de nombreux dangers pour la paix, mais nous avons été capables d’avancer dans la construction de la Celac », s’est félicité le président Raul Castro. Il aurait pu ajouter que l’événement confirme aussi la solidarité de la plupart des pays de la région avec Cuba, un fort message continental de rejet de la politique des Etats-Unis s’exprimant contre le blocus nord-américain à l’égard de la Grande Ile dont quatre de ses ressortissants restent scandaleusement emprisonnés aux Etats-Unis. L’inauguration du « mégaport » de Mariel à 45 Km de La Havane réalisé avec le Brésil et l’annonce d’une relance de la coopération avec le Mexique ont confirmé au début de cette semaine la bonne santé de la politique d’échange et de coopération menée par Cuba. L’Union européenne (UE) a dû sentir le vent souffler en annonçant, il y a quelques jours, l’ouverture de discussions avec La Havane.

Au cours des dernières années, l’Amérique latine a connu des changements politiques considérables.

Désormais dirigés par une majorité de gouvernements progressistes - seuls la Colombie, le Paraguay et quelques petits pays d’Amérique centrale conservent des régimes de droite - l’Amérique latine va s’affirmer à la fin de cette réunion « diverse et unie » dans une « Déclaration de La Havane » où figureront des décisions visant à renforcer l’intégration continentale. La « déclaration » en discussion compte 80 points environ parmi lesquels l’affirmation d’une « zone de paix » en Amérique latine, la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme, la sécurité alimentaire et le développement agricole, la coopération technique et scientifique et l’intégration économique et financière de la région. Avec 600 millions d’habitants dans la balance.

José Fort

le 29 Janvier 2014"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_d%27%C3%89tats_latino-am%C3%A9ricains_et_cara%C3%AFbes

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost