mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 25 août 2016 25/8/2016 Dernière édition

Le café, un commerce pas très équitable…

Le café pousse au Sud, les bénéfices se font au Nord. Avec 8 millions de tonnes par an, la deuxième denrée la plus échangée dans le monde après le pétrole n’a pas ses émirs locaux. Le cultivateur de caféiers vit souvent avec moins d’un Euro par jour. Le kilo de café (cru Sidamo) se négocie en Ethiopie à environ 2,15 €. Pourtant, Neslé vend son Nespresso à environ 45 € le kilo.

 

Fruit.jpg

 

Les prix du café sont fixés par la bourse de New-York pour l’Arabica (70% du marché) et celle de Londres pour le Robusta.

 

Les cours y sont fixés sans adéquation avec le travail fourni par les agriculteurs. Seul le volume des stocks disponibles chez les négociants occidentaux agit sur la bourse. Les stocks des torréfacteurs sont considérés comme retirés du marché et n’influencent plus les cours.

 

Afin d’entretenir une politique de bas prix, torréfacteurs et négociants ont imaginé une stratégie : la gestion partagée des approvisionnements (GPA).

 

La GPA est une convention qui oblige les négociants internationaux à détenir et gérer une proportion croissante des stocks autrefois détenus par les torréfacteurs. Le marché enregistre ainsi une augmentation du volume des stocks du négoce qui entraîne la chute des cours à la bourse de Londres et New-York.

 

Ce tour de passe-passe est rendu possible par l’extrême concentration du marché des négociants et torréfacteurs : 2 négociants contrôlent 50% du marché mondial du café vert et 5 torréfacteurs 87% du marché mondial de café torréfié.

 

Et tandis que la faim, l’illettrisme, les amibes, la tuberculose ravagent les populations des régions productrices, le chiffre d’affaires et les profits nets des seigneurs du café explosent.

 

torrefacteurs1.jpg

 

Le commerce équitable

 

C’est dans ce contexte que le café est devenu un des produits phare du commerce équitable. Les négociants se référant à ce label s’engagent à acheter le café vert à un prix minimum sensé soutenir les cultivateurs.

 

Pourtant, au cours de l’année 2008, les cours de la bourse de New-York ont été sensiblement les mêmes que ceux pratiqués par le commerce dit « équitable ». Les négociants ont ainsi acheté le café « traditionnel » et le café « équitable » au même prix.

 

Pire, le commerce équitable étant souvent lié à des labels (Bio – Max Havelaar – Rainforest etc.) dont les frais de certification sont supportés par les agriculteurs, on peut affirmer que les prix d’achat des organisations « équitables » sont parfois inférieurs à ceux du commerce traditionnel.

 

Désormais, le commerce équitable du café s’apparente aujourd’hui beaucoup plus à un moyen marketing efficace qu’à un véritable avantage accordé aux agriculteurs.

 

diagramme_.jpg

 

Conclusion

 

Le café est en situation de libre marché où les prix répondent de moins en moins aux signes d’une réalité économique et de plus en plus aux phénomènes de spéculations financières. Sauf catastrophe climatique, l’évolution tendancielle des prix à l’achat du café vert est à la baisse alors que les prix à la vente du café torréfié sont à la hausse. La petite paysannerie se trouve confrontée directement à un marché qu’elle ne comprend pas et le manque de rentabilité entraîne une baisse générale de la qualité du traitement du café vert.

 

Sources d’information

 

Je recommande le site www.terra-kahwa.com qui résume l’ensemble de la chaîne de traitement du café, son histoire, sa consommation, etc. Le café vendu sur ce site s’affranchit de l’ensemble de la chaîne de commercialisation (importateurs, négociants, torréfacteurs, grandes surfaces) et des cours de la bourse, offrant ainsi un revenu minimum de 40% du prix de vente TTC aux cultivateurs éthiopiens et un excellent café cru Sidamo et Yirga Cheffe aux consommateurs.

 

www.terra-kahwa.com

http://fr.wikipedia.org/wiki/Caf%C3%A9

www.museum.agropolis.fr/pages/savoirs/cafe/index.htm

www.b-a-bar.com/ficheproduithtml/boissonchaude/cafe/cafe.htm

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
En farfouillant sur le Net j'ai vu qu'il y avait une affaire entre RainForest et la RDC. Mais rien de criticable à première vue.
@ Mediapart : ce que je me suis dit en fouillant : Ce serait intéressant que Mediapart nous fasse un de ces jours une enquête, comme elle (il) sait le faire, sur le fonctionnement des grandes ONG. Je verrais même bien une série en plusieurs volets.

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

plank

Entrepreneur en réflexion
Grenoble - France

Le blog

suivi par 9 abonnés

Le blog de plank

Dans le club