Front national : l'Eglise consentante ?

Le dernier article de Marine Turchi (Comment la droite catho identitaire se régénère) soulève l'incohérence du comportement de l'Eglise en France qui s'abandonne, sans protester, à une récupération politique douteuse.

christiane-taubira-insultee-angersc2a0-la-preuve-par-la-video0_3.jpg

Le dernier article de Marine Turchi (Comment la droite catho identitaire se régénère) soulève l'incohérence du comportement de l'Eglise en France qui s'abandonne, sans protester, à une récupération politique douteuse. Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, président de la conférence des évèques de France, n'a-t-il donc rien à dire contre ces nouveaux pharisiens qui n'hésitent pas à pervertir l'esprit des enfants  (ces parents devraient lire l'article 375 du code civil) ?

Comment l'Eglise peut-elle accepter l'instrumentalisation politique de son message par des mouvements discriminatoires - racistes - qui font ainsi échec au commandement principal de son évangile "Tu aimeras ton prochain comme toi même" ? Cette discrimination stigmatise jusqu'à d'autres catholiques comme le sont les gens du voyage :

gitans-camargue.jpg

Pr%C3%AAtre_accompagnant_le_p%C3%A9lerinage_gitan_des_Saintes-Maries-de-la-Mer.jpg

Benoît XVI a écrit dans l'encyclique "Dieu est amour" : " L’amour du prochain, enraciné dans l’amour de Dieu, est avant tout une tâche pour chaque fidèle, mais il est aussi une tâche pour la communauté ecclésiale entière, et cela à tous les niveaux: de la communauté locale à l’Église particulière jusqu’à l’Église universelle dans son ensemble.  " Celui qui a fauté est pardonné.

Pardon-JPII.jpg

L'évangile de Marc rapporte que le Christ n'est pas venu pour les parfaits mais pour les pécheurs : " Les scribes (du parti) des Pharisiens, le voyant manger avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : " Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les pécheurs? " Entendant cela, Jésus leur dit : " Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs". " (Marc, 2 -17). Le premier saint de l'église catholique est un condamné à mort, canonisé par le Christ lui-même : Dysmas. Gilbert Collard travaille à faire béatifier un autre criminel qui a tué un policier (paradoxe du FN).

couverture_assasaint.jpg

L'Eglise catholique est une église d'espérance (encyclique Sauvés par l'espérance), pas une église matérialiste axée sur l'égoïsme, si tant est qu'elle soit cohérente avec un auteur que cite le pape (Henri De Lubac : Le Drame de l'humanisme athée). Le § 2358 du catéchisme commande à la communauté chrétienne à l'égard des homosexuels qu' " Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste.

1768166782.jpg      s-HOMOSEXUELS-COMING-OUT-large.jpg?6

" Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu, il le créa, il les créa homme et femme. " (Gn 1-27). Si l'humain est sacré puisque créé à l'image de Dieu,  l'exclusion, la stigmatisation sont alors des blasphèmes. Comment l'Eglise française explique-t-elle son silence complice dont tire avantage des blasphémateurs, au mépris de la Bible et du message d'un pape infaillible ?

Ce questionnement de mécréant devrait habiter plutôt des catholiques, qui ne devraient pas se reconnaitre logiquement dans cette captation perverse de leur foi, sous des bannières qui méprisent manifestement le message reçu lors du baptême et du catéchisme.

Le cinglant démenti dans les faits du discours frontiste par l'Eglise de Lyon et son soutien aux Roms contre les abus du pouvoir civil : " Après le démantèlement de leur camp, les familles roms avaient trouvé refuge dans la salle paroissiale d’une église de Lyon, gérée par le père Matthieu Thouvenot. Ce n’est pas la première fois que le prêtre ouvre ses portes aux Roms. "Je ne comprends pas comment on peut expulser des gens dans la pluie et le froid quand il n’y a aucune urgence " (Source : France 24)

22760_roms_440x260.jpg

Les manifestants qui appellent au rejet des autres, au nom d'une prétendue foi catholique, ne sont donc que des imposteurs, ou ils n'ont rien compris à l'éducation qu'ils ont reçue. A moins qu'ils ne comprennent pas le pays et l'époque où ils vivent.

5055049-civitas-dans-la-rue-nous-on-n-aime-pas-les-homos.jpg

Il paraît donc important de souligner l'incohérence entre le discours du pape et le comportement du père Thouvenot, d'une part, et l'épiscopat, d'autre part, dont le silence cautionne l'instrumentalisation politique de la religion catholique à des fins d'exclusion, de rejet, de stigmatisation. Ce silence est inexcusable depuis la loi de séparation des églises et de l'Etat ayant permis à l'Eglise de s'émanciper de la contrainte politique, qui l'instrumentalisait depuis Constantin le Grand, et à recouvrer sa liberté de parole (Le concordat censurait les prêtres et les évèques (1)).

9782915313604.jpg

L'encyclique "Dieu est amour" confirme le bien fondé théologique de la réforme du mariage civil mettant un terme à une discrimination patrimoniale : " L’ordre juste de la société et de l’État est le devoir essentiel du politique. Un État qui ne serait pas dirigé selon la justice se réduirait à une grande bande de vauriens, comme l’a dit un jour saint Augustin: «Remota itaque iustitia quid sunt regna nisi magna latrocinia ? ». La distinction entre ce qui est à César et ce qui est à Dieu (cf. Mt 22, 21), à savoir la distinction entre État et Église ou, comme le dit le Concile Vatican II, l’autonomie des réalités terrestres, appartient à la structure fondamentale du christianisme. ". Cette incohérence d'une église captée par le discours d'extrême droite contraire à ses valeurs commande donc urgemment au responsable de l'épiscopat français de se prononcer clairement.

 image004.jpg

Le mariage civil n'est qu'une institution juridique profane, bourgeoise, qui n'a rien à voir et qui ne modifie en rien dans le domaine du sacrement du mariage religieux. La séparation prévue par le Concile Vatican II est donc absolument respectée par l'Etat.

Mariage-homosexuel-plus-de-deux-Francais-sur-trois-pour-un-referendum_article_main.jpg 

Si un débat existe à propos d'un historien affirmant que l'Église catholique aurait déjà marié des homosexuels ; l'histoire établit que le Code civil du saint Empire romain germanique prévoyait lui, en conformité avec la religion catholique romaine, le mariage des bisexuels (2) ; ce qui témoigne d'une ouverture d'esprit que l'Eglise aurait donc perdu ces derniers siècles, sous l'influence de la pensée bourgeoise.

Raphael_Madonna_of_the_Meadow.jpg

Des monuments et des chefs-d'eouvre de l'Eglise à Rome ont été bati ou décoré par des artistes homosexuels (Caravage, Raphaël, Michel Ange, ...).Les papes de l'église du passé avaient l'esprit bien plus ouvert que certains paroissiens d'aujourd'hui.

michel-ange-la-pieta.jpg

Le Front national revendique donc un conception bourgeoise étriquée de la société contraire à celle de l'Eglise.

Mgr%20Pontier%201.JPG

Alors Mgr Georges Pontier, quand allez-vous prendre la parole pour dénoncer ces amalgames et cette confusion dans laquelle votre Eglise se laisser fourvoyer par des "vauriens" (selon les propos de saint Augustin tels qu'ils sont cités par le pape) et dont le seul effet est de nuire à votre prochain, qu'un chrétien devrait aimer comme lui-même ? Renvoyez les profanateurs réviser leur religion et rappelez-les à leur obligation d'élever leurs enfants dans le respect de la dignité humaine et du code civil.

Le-pape-Francois-lavera-les-pieds-de-jeunes-prisonniers_art.jpg

 

____________

Notes :

(1) " Aucune bulle, bref, rescrit, décret, mandat, provision, signature servant de provision, ni autres expéditions de la cour de Rome, même ne concernant que les particuliers, ne pourront être reçues, publiées, imprimées, ni autrement mises à exécution, sans l'autorisation du Gouvernement. "

ps : la validité du concordat dépend de la religion du chef d'Etat français : " Il est convenu entre les parties contractantes que, dans le cas où quelqu'un des successeurs du premier Consul actuel ne serait pas catholique, les droits et prérogatives mentionnés dans l'article ci-dessus, et la nomination aux évêchés, seront réglés, par rapport à lui, par une nouvelle convention. ". Il suffit qu'un président ne soit plus catholique pour que le régime concordataire en Alsace-Moselle soit caduc.


(2) L'Eglise au 12° siècle autorisait le mariage des hermaphrodites en leur imposant de choisir un des deux sexes et de s'y tenir ("Monstre et imaginaire social: Approches historiques" Par Anna Caiozzo, Anne-Emmanuelle Demartini p. 155). Ce principe sera repris dans le code civil prussien du 18° siècle,  permettant le mariage et la liberté de choix du sexe de la personne indéterminée arrivée à l'âge de 18 ans.

" Allgemeines Landrecht für die Preußischen Staaten "

(...)

der Zwitter (des hermaphrodites).

§. 19. Wenn Zwitter geboren werden, so bestimmen die Aeltern, zu welchem Geschlechte sie erzogen werden sollen.

§. 20. Jedoch steht einem solchen Menschen, nach zurückgelegtem achtzehnten Jahre, die Wahl frey, zu welchem Geschlecht er sich halten wolle.

§. 21. Nach dieser Wahl werden seine Rechte künftig beurtheilt.

§. 22. Sind aber Rechte eines Dritten von dem Geschlecht eines vermeintlichen Zwitters abhängig, so kann ersterer auf Untersuchung durch Sachverständige antragen.

§. 23. Der Befund der Sachverständigen entscheidet, auch gegen die Wahl des Zwitters, und seiner Aeltern.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.