La loi Urvoas est adoptée à une énorme majorité : la France n'est plus une démocratie. 33 non à gauche seulement

La loi Urvoas, la loi sur le renseignement, a été adoptée à une très (très) large majorité : Pour 438 / Contre 86. L'encre n'est pas sèche que le texte adopté a été aussitôt signé et mis en ligne par Claude Bartolone.

Internet_Jean-Jacques_Urvoas-d%C3%A9fend_une_loi-810x450.jpg

La loi Urvoas, la loi sur le renseignement, a été adoptée à une très (très) large majorité : Pour 438 / Contre 86. L'encre n'est pas sèche que le texte adopté a été aussitôt signé et mis en ligne par Claude Bartolone.

3147990_3_14d9_les-presidents-des-commissions-des-lois-du_89ef48c8d30c20dcb35de330daeb218b.jpg

Cela rappelle le résultat du vote des pleins pouvoirs à Pétain, où seuls 80 députés avaient voté contre.

Six députés de plus pour s'opposer à la remise en cause des valeurs fondamentales de la République française en 75 ans, l'exercice du devoir de mémoire n'a pas été d'une grande efficacité, à commencer au sein des institutions.

L'Assemblée brade les normes démocratiques de la République au prétexte que des sondages indiqueraient une adhésion de la population à cette loi liberticide (!). Les sondages n'ont aucune valeur démocraitique, ni même scientifique (voir les erreurs des sondages par rapport aux résultats des suffrages).

En invoquant des sondages, le personnel politique contourne le suffrage duquel se déduit l'orientation des institutions et découle le caractère démocratique de leur fonctionnement, lesquels doivent être conforme à la loi constitutionnelle, dont l'approbation relève de la compétence exclusive du peuple souverain ; lequel vient d'être méprisé par la modification et le transfert des compétences du pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif, en contravention au principe de séparation des pouvoirs et de l'article 16 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen.

" Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution. "

Le PS a donc fait passer la France d'une démocratie à un Etat policier, qui n'a point de constitution.

Un homme politique qui fait de la politique avec des sondages méprise le suffrage populaire et perd donc la légitimité qui en découle.

En attendant de connaître le détails des noms qui ont abdiqué des valeurs de la République française, ceux-ci peuvent-ils déjà se réjouir du naufrage qui menace ?

Les citoyens Hollande, de son voyage chez les Oil-igarques, Valls et autres s'émeuvent du ci-devant Ménard d'avoir fiché des élèves à Béziers alors qu'ils viennent d'adopter une nouvelle "loi des suspects" qui permet de ficher toute la population en France. C'est l'hôpital qui se moque de la charité....

Veni Vedi Vichy

430_imgO_270910_132350.jpg

Ont voté contre la loi Urvoas à gauche :

Les abstentionnistes ne méritent pas d'être cités.

10 socialistes :

  • Pouria Amirshahi
  • Fanélie Carrey-Conte
  • Aurélie Filippetti
  • Jean-Patrick Gille
  • Linda Gourjade
  • Philippe Noguès
  • Michel Pouzol
  • Barbara Romagnan
  • Gérard Sebaoun
  • Suzanne Tallard

 11 écologistes

  • Laurence Abeille
  • Brigitte Allain
  • Isabelle Attard
  • Danielle Auroi
  • Michèle Bonneton
  • Sergio Coronado
  • Cécile Duflot
  • Noël Mamère
  • Paul Molac
  • Jean-Louis Roumégas
  • Eva Sas

12 front de gauche

  • François Asensi
  • Huguette Bello
  • Alain Bocquet
  • Marie-George Buffet
  • Jean-Jacques Candelier
  • Patrice Carvalho
  • Gaby Charroux
  • André Chassaigne
  • Jacqueline Fraysse
  • Alfred Marie-Jeanne
  • Jean-Philippe Nilor
  • Nicolas Sansu

Soit 33 élus de gauche sur 86 opposants. Pas brillant. Le fascisme a de l'avenir.

Le détails des votes est accessibles sur le lien suivant :

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1109

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.