POJ

POJ

auxiliaire de justesse
Abonné·e de Mediapart

1010 Billets

8 Éditions

Billet de blog 8 janv. 2015

POJ

POJ

auxiliaire de justesse
Abonné·e de Mediapart

Charlie Hebdo : refont-ils le coup de Merah ?

On ne peut que se réjouir de l'avancée rapide de l'enquête mais l'identification des suspects soulève un doute sur le fonctionnement de la DGSI, qui renvoie tout aussi dramatiquement à l'affaire Mérah.

POJ

POJ

auxiliaire de justesse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On ne peut que se réjouir de l'avancée rapide de l'enquête mais l'identification des suspects soulève un doute sur le fonctionnement de la DGSI, qui renvoie tout aussi dramatiquement à l'affaire Mérah.

" Leurs noms, prénoms et dates de naissance sont aux mains de la police. Ce mercredi soir, quelques heures après la terrible attaque contre le journal Charlie Hebdo, les identités de trois suspects étaient connues des forces de l'ordre. (...) Il s'agirait de trois hommes âgés de 18, 32 et 34 ans. Les deux trentenaires, de nationalité française, sont nés dans le 10e arrondissement de Paris. (...) L'un des assaillants présumés serait déjà bien connu des services de police. Il avait été jugé en 2005 pour avoir fait partie d'une filière d'envoi de djihadistes en Irak. Il avait été interpellé en 2005, au moment où il s'apprêtait lui-même à partir en Irak. " Metronews

" Né en novembre 1982 dans le Xe arrondissement de Paris, de nationalité française, X fait partie de ce qui a été appelé " la filière des Buttes-Chaumont ", qui visait, sous l'autorité de " l'émir " Farid Benyettou, à envoyer des jihadistes rejoindre en Irak les rangs de la branche irakienne d'Al-Qaïda, dirigée à l'époque par Abou Moussab al Zarkaoui. Interpellé juste avant de s'envoler à destination de la Syrie, puis de l'Irak, il a été jugé en 2008 et condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis. " (Franck BRINSOLARO & Ahmed MERABET)

Il serait inacceptable que des meurtres, une opération de guerre, aient eu lieu alors que cette direction était censée surveiller ces deux individus.

Le Canard publiait le 30 décembre 2014 (p.3) un article intitulé " La dernière ballade d'un danger public " comment un individu surveillé et considéré très dangereux par la DGSI, "susceptible de commettre un attentat",  a échappé à sa surveillance dans Paris, alors qu'il n'aurait " jamais du quitter son domicile ".

Cela rapelle le cafouillage du ministère de l'intérieur perdant trois djihadistes dont le retour de Turquie lui avait été annoncé : Comment l'Intérieur a «manqué» 3 jihadistes présumés de retour en France

Cette incompétence de la DGSI est paradoxale quant on considère sa capacité de nuire à la vie professionnelle d'un ingénieur du seul fait qu'il serait musulman (Quand la Sécurité intérieure bâcle une note blanche), comme dans l'affaire Adlène Hicheur (Adlène Hicheur, “terroriste en puissance”, condamné à 5 ans de prison dont 4 ferme).

Cette incompétence expose aussi gravement les policiers de ville puisqu'ils sont en première ligne, comme l'a dramatiquement illustré l'attentat de Charlie Hebdo. Il y a donc lieu à s'interroger au sein même de la police sur l'efficacité et l'utilité de la DGSI. Son dysfonctionnement a été mis en cause au son sein même de cette direction par ses cadres (Manifestation inédite d'officiers de la DCRI).

Il n'y a pas lieu de réclamer plus de moyens et plus de lois liberticides " contre le terrorisme " quand une direction secrète - dont l'existence est contraire à la Constitution - ne cesse d'accumuler des échecs sanglants et se comporte d'une façon des plus douteuses (Avocate giflée par un commissaire de la DCRI: un juge va enquêter) et agit contre la liberté de la presse (Une journaliste de La Croix entendue par la DCRI) ou la liberté d'expression (Christian Paul dénonce les pressions de la DCRI sur Wikipédia). 

Sans oublier l'action de cette DGSI sur les blogs de Médiapart pour faire de la désinformation ou de la provocation (Affaire de Tarnac: l’espion qui bloguait mis en examen).

Nous vivons dans un pays où des dessinateurs ont plus de courage face aux terroristes que les politiques face aux banquiers.

__________________

DGSI : après Mérah, Nemmouche ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit