Front national : paroles de frontistes portant à une réflexion qui dépasse le seul front national

   Un reportage de Rémi Douat le premier mai à Paris pour Les Pieds sur Terre de Sonia Kronlund sur France Culture. Rencontre avec des sympathisans du front national. Impressionnant. Au-delà du seul front national, ce reportage interpelle sur la qualité de la presse politique en France et l'incidence de son insignifiance intellectuelle majoritaire.

The Avener, Phoebe Killdeer - Fade Out Lines © TheAvenerVEVO

 

 

 

Un reportage de Rémi Douat le premier mai à Paris pour Les Pieds sur Terre de Sonia Kronlund sur France Culture. Rencontre avec des sympathisans du front national. Impressionnant. Au-delà du seul front national, ce reportage interpelle sur la qualité de la presse politique en France et l'incidence de son insignifiance intellectuelle majoritaire.

Les entretiens avec les sympathisans du front national respectent assez souvent le même cheminenement. Démarrage en douceur. Montée de sang. Dérapage incontrôlé et sortie de routes Saint phonique en quatre mouvements finissant en Presto vivacissimo. Le clavier n'est pas tempéré. Il y a des chevaux sous la pédale et le métronome s'emballe facilement.

L'esprit critique réduira l'ensemble à une galerie de poncifs pontifiant dans l'illusion (prétentieuse ?) d'une occasion fugace d'exister dans le jeu d'apparence et d'ombres des pontifs médiatiques.

L'exercice n'end emeure pas moins intéressant avec les limites du micro-trottoir de l'opinion à la rue parce qu'il révèle aussi l'incidence d'une communication politique qui ne répugne pas à faire le trottoir ou s'allonger dans le caniveau. Ce reportage offre une illustration d'une relation de cause à effets des crachats en l'air que sème le marketing politique.

Discours délirants, conséquence de l'addiction de la communication politique pour le superficiel et la caricature (Voir Laurent Wauquiez, Daniel Fasquelle, Manuel Valls, ...), quand ce sont des militants - sans formation ni communicants orthophonistes du débat - qui s'approprient ce qui fait le buzz , tentent d'y réagir et en amplifient l'ineptie. Révélant la caricature, la vacuité et le désert intellectuel des programmes politiques.

L'aggressivité inquiétante à l'égard de Christiane Taubira répond à ses silences et son incapacité à se déterminer clairement par rapport à un gouvernement qui la compromet. Et la méprise ? Et qui, paradoxalement, se sert d'elle pour focaliser sur sa personne le ressentiment qu'il engendre. Autre relation de cause à effet. Ambivalence du bouc émissaire de la gauche, punching ball de la droite. L'histoire en compte d'autres.

Une salade. Un massacre verbal. Mais, au-delà des inepties sulfureuses et dramatiques du FN, le galimatias est-il la caractérisitique seulement du front national ? Un galimatias ne propsère que dans un environnement favorable. Racisme et simplification. Complotisme. La graise pousse dans le terreau fertile d'une absence d'exercice critique et d'exigence intellectuelle et générale. A commencer par le sommet de la pyramide.

Il existe des résistances : Médiapart, France Culture, Monde diplomatique, Politis, les Inrocks, ... (Le courage des journalistes de Charlie Hebdo défie la presse française). C'est insuffisant à excuser la masse qui produit l'inertie contraire. C'est également insuffisant pour s'exonérer de s'interroger sur ce qui n'est pas une fatalité. Il n'est pas possible d'évacuer le problème, en le limitant à l'observation de l'herbe qui pousse au pied de la pyramide, arrosée par l'eau qui ruisselle de son sommet, chargée de ses scories.

La politique ne se fait pas avec des sondages. Elle n'a pas à suivre les élans supposés d'une opinion dont les élections révèlent régulièrement l'erreur. La répitition du démenti témoigne de la nocuité des cabinets en communication et de l'articificialité des stratégies faisant prévaloir - ou se limitant à - l'apparence de la politique sur sa substance, sa conscience. Un produit prêt à consommer, du jetable - l'actualité politique est fugace, le buzz d'aujourd'hui est aussitôt oublié - exonérant ainsi de tout travail de fond et d'analyse nécessaire à une critique sérieuse. C'est tout bénéfice pour les "investisseurs" des organes de presse qui se réduisent à un rôle d'intermédiaire aux communicants.

Les gens répètent ensuite dans la rue ce qu'ils entendent comme ils citeront les marques qu'ils ont le plus entendues dans les pages publicitaires ; parce que, de manière assez globale, il n'y a pas plus de critique qui s'exerce sur le discours politique qu'il ne s'en exerce sur la promotion commerciale.

 

Belle maitrise et intelligence du journaliste dans ses entretiens. Une belle répartie aussi au service d'ordre du FN.

Dommage qu'il n'y ait pas de Rémi Douat pour interroger le président de la République, le premier ministre, le président de l'Ump, ...

Le clip de l'illustration musicale de cloture du reportage

 

________________

 

 

Ecoutez l'émission 28 minutes

Les "nouveaux" territoires du Front national : la manif du 1er mai   31

07.05.2015 - 13:30

Les "Pieds sur terre" ont interrogé des militants FN lors de la manifestation du 1er mai. Sur fond de guérilla fille-père, paroles de militants sans filtre, à écouter pour essayer de comprendre. En partenariat avec Médiapart.

Manifestante Place de l'Opéra Rémi Douat © dr

Pour la 36ème année, le 1er mai,  le Front national manifeste en hommage à Jeanne d'Arc. Sous la pluie, quelque 3.500 militants défilent entre le Palais Royal et Opéra, dans une ambiance pour le moins tendue. Récit.

Reportage : Rémi Douat

Réalisation : Marie Plaçais

Chanson : "Fade out lines" par The Avener - Album "MTV Music Hits".

>>>>>>> A lire, l'article de Marine Turchi et Karl Laske : "Le Pen : les dessous financiers du clash père-fille"

31 commentaires

Portrait de Anonymespoty11.05.2015

Ca serait bien de faire la même à la sortie d'une mosquée par exemple, sur la tuerie de Charlie-Hebdo, par exemple.

Portrait de AnonymeYes11.05.2015

Excellente idée pour un tour d'horizon à l'état brut de la parole des gens ordinaires trop souvent filtrée (déformée) par les médias. Merci d'avance aux pieds sur terre, c'est un des rares moyens d'approcher la réalité de la "France d'en bas". Pas besoin de rectifier les propos des gens en "off" comme dans ce reportage, il faut laisser parler à l'état brut et c'est tout. Merci pour votre type d'émission, c'est rare.

Portrait de AnonymeAlice 10.05.2015

Je voulais écrire un mail de désolation suite à l'écoute de l'émission du 7 mai, rapportant propos imprégnés d'inculture et de haine... mais à la lecture du dernier commentaire d'anonyme du 7 mail 2015 à savoir "si je puis me permettre un 69 serai plus approprié pour ce monsieur"... je ris devant tant de pertinence et termine finalement ce dimanche sur une note d'humour !
MERCI

Portrait de AnonymeFrédéric10.05.2015

Franchement, vous faites toujours de belles émissions. Elles sont toujours pleine d'humanité, même sur un sujet aussi difficile, et pour moi c'est ça qui domine.
Si on arrive à faire le tri entre, d'un côté, ce qui est potentiellement très dangereux et, de l'autre, les fragilités à l’œuvre, qu'elles soient sociales, intellectuelles ou physiques, on arrive à écouter des personnes dont certaines apparaissent dépassées avec des raisonnements puériles, comme des enfants perdus.
La question est : "quel autre parti politique pourrait bien ramener à lui de tels personnes ?" La France ne peut nier qu'elle engendre ce parti aujourd'hui et nous sommes bien obligés de le reconnaître.
Il me semble que, pour lutter contre le Front National, la première chose à faire serait de répondre point par point à ses élites avec de vrais arguments, solides.
Se draper dans sa dignité avec des effets de cape est tout aussi stupide et puérile que des propos FN. Marine Lepen est peut-être une chance au plan politique dans la mesure où elle cherche actuellement la confrontation républicaine et démocratique.
Mais la difficulté, c'est de lui répondre et de faire le poids parce qu'il ne suffit pas d'avoir raison pour faire le poids, il faut le prouver. C'est peut-être ce qui embarrasse le plus les autres partis : ils ne savent pas quoi dire en face. Ils ne savent pas ou ne veulent pas montrer et prouver les erreurs qu'ils dénoncent. Souvent, sur France Culture j'ai regretté que personne ne sache répondre au FN. Il n'y a plus d'implicite qui tienne, aujourd'hui il faut répondre.

Portrait de AnonymeBLORO09.05.2015

Moi ça ne m'a pas du tout fait rire, ça m'a fait froid dans le dos et beaucoup éclairée en même temps ! Merci à vous, même si c'est vrai, ça fait encore parler d'eux. Triste de voir autant de pauvreté dans la réflexion. Je pense que pour être front national, il faut être D'ABORD raciste sinon pas possible d'adhérer à ces propos de fous. Et surtout ne l'oublions pas :ils sont profondément racistes c'est pour ça et uniquement pour ça qu'ils sont au front national. J'ai peur....
la manifestante bleu, blanc, rouge quelle horreur!!!pitié cachez ça!

Portrait de AnonymeAnonyme09.05.2015

L'insistance sur la Shoah de la part du "journaliste" est pénible... Idem pour la fraude de Jean-Marie Le Pen. Pour une radio comme France culture, j'attendais des arguments plus variés, qui montrent d'autres avaries du parti et le condamnent d'une manière moins commune.

Portrait de AnonymeAnonyme10.05.2015

Complètement d'accord. Le problème, c'est que vous (journaliste) saviez déjà quel reportage vous alliez faire avant d'interroger les gens. Vous utilisez l'alibi d'une émission qui donne la parole directement aux gens pour faire valoir une objectivité, de toute façon fictive : la longue introduction pleine de scrupules aurait au moins pu préciser que ce sont là des morceaux choisis.

Cette malhonnêteté fait que votre émission rate son objectif pourtant clair de dénonciation. L'émission est du coup vraiment sans intérêt. S'il n'y a même plus sur France culture des journalistes prêts à abandonner leur point de vue condescendant envers ces "braves gens qui n'ont rien compris" pour essayer de comprendre...

Portrait de AnonymeAnonyme08.05.2015

Monsieur le journaliste, vous devez vraiment avoir une bonne tête pour que les gens se confient à vous comme ça. En tout cas, bravo pour votre travail, comme toujours.

Portrait de AnonymeGouzon08.05.2015

L'émission est en partenariat avec mediapart mais R.Douat dit, et c'est drôle, dans son introduction "si l'on en croit mediapart" : des doutes sur la fiabilité de vos "partenaires"?
Gouzon

Portrait de AnonymeClovis08.05.2015

Non Rémi ! "ce reportage NE reflète PAS fidèlement" la réalité du terrain ...
quel journaliste vous faites ... partisan ... on le savait ... mais sourd et aveugle, là c'est une révélation ! ....
Merci encore pour ces reportage ! ;-))))

Portrait de AnonymeJebediah08.05.2015

Obsessions, obsessions, ressassements, radotages, répétitions, obsessions, obsessions...

Portrait de Anonymejean-jérome07.05.2015

Prof de sport en retraite qui ne prend pas de vacances.
Tu as passé toute ta carrière en vacances !!!

Portrait de AnonymeCerise11.05.2015

C'est très grossier de venir étaler des préjugés aussi moche sur cette page !

Portrait de AnonymeAigos07.05.2015

Les témoignages entendus sont exemplaires d'authenticité quant à la pauvreté de raisonnement de personnes, pas forcément méchantes mais qui, de ce fait, se laissent abuser par des associations d'idées réductrices qui masquent, chez les leaders du mouvement qui les assènent, une intention masquée. C'est un comportement partagé par tous les acteurs politiques qui veulent "séduire" (tromper) pour emmener leurs auditeurs crédules sur des "territoires" où il trouveront un malheur plus grand. le Front National en est une forme de caricature du moment. Personnellement, je me suis amusé à l'écoute du dernier témoignage : un vrai sketch de Coluche interprété par Paul Prébois.

Portrait de Anonymestephane07.05.2015

J'adore votre émission, vraiment, j'en ai marre du FN partout, tout le temps dans tous les médias !
On en parle trop !

Stéphane

Portrait de AnonymeLaeti07.05.2015

Merci ! :) Je me suis bien bidonnée en écoutant ce reportage !

Portrait de AnonymeAlice07.05.2015

L'ancien enseignant de Montauban qui se plaint d'avoir 1800 € de retraite !!! Ma mère a 1000 € de retraite et elle ne blâme pas les arabes, putain quand j'entends ça, j'ai du mal à garder mon calme !

Portrait de AnonymeObiaman09.05.2015

Exprimez vous mais restez poli(e)! Vos jurons n'ajoutent vraiment rien à votre propos, bien au contraire.

Portrait de AnonymeElodie08.05.2015

Et le "on part plus au ski, plus en vacances" ... Quand j'étais gamine mes parents n'étaient pas à la retraite mais on pouvait pas se permettre d'aller au ski, j'en suis pas morte, j'ai pas voté FN pour autant, et bizarrement mes potes arabes ne partaient pas au ski non plus...

Portrait de Anonymeetienne07.05.2015

Je ne comprends pas pourquoi il y a de plus en plus souvent de la musique dans vos reportages – en particulier à la fin : qu'on soit invité à se déhancher après un sujet sur le FN, hum ?

Portrait de AnonymeAnonyme07.05.2015

Pourquoi, vous auriez peut-être préféré "être invité" à pleurer ??!!

Portrait de AnonymeJean-Pierre STIRBOIS07.05.2015

Quelle PUB pour notre MARINE NATIONALE ; MERCI SONIA !!!!

Portrait de AnonymeVENUS8007.05.2015

En effet, avec de tels reportages, MARINE ne peut que monter dans les sondages !!!

Portrait de AnonymeGuillaume Colnot07.05.2015

J'ai écouté avec beaucoup d'attention cette émission. Les interviews de militants qui sont diffusées sont toutes accablantes. Absolument toutes amènent à conclure qu'il n'y a aucune rupture, en tout cas dans la base du parti, entre le Front National de la fille et le Front National du père. Alors en tant qu'auditeur je me demande si on a écarté des propos qui n'entraient pas dans cette vue ou si, en effet, le reporter n'en a pas trouvé ?

Portrait de AnonymeRemi Douat07.05.2015

Bonjour, en effet, c'est assez effrayant mais ce reportage reflète aussi fidèlement que possible la réalité du terrain.

Portrait de AnonymeAnonyme07.05.2015

Merci encore une fois pour vos reportages sur le terrain du FN, qui comme toujours avec votre émission donne la parole à ceux qu'on n'entend pas, aux oubliés. Merci pour ce travail d'enquête sur le FN, toujours aussi saisissant et pertinent. Merci aux enquêtes de Rémi Douat.

Portrait de AnonymeMarion07.05.2015

Soutien aux journalistes malmenés par les gros bras du FN !

Comme après visionnage du reportage du Petit Journal, un même constat s'impose : les électeurs du FN sont de plus en plus racistes, négationnistes, aucune intelligence dans leurs propos, toujours les mêmes répétitions de lieux communs... et un soutien infaillible et complétement borné à leurs leaders... désespérant !

J'ai bien eu envie de balancer ma radio par la fenêtre en entendant de telles horreurs !

Portrait de AnonymeDouay08.05.2015

Ah bon, tous les électeurs ? Mais vous avez quelle âge pour généraliser avec de tels propos ; vous jugez des personnes, si elles son intelligente ou pas, alors qu'il faut déjà l'être soi-même ...non , on se connaît ??

Portrait de AnonymeODILE07.05.2015

Rémi DOUAT serait-il MARINOPHOBE(contraire à la CHARTE du journaliste) & FRANCOSCEPTIQUE ????

Portrait de Anonymelily07.05.2015

Emouvant le dernier témoignage d'un militant FN - un petit reflet de tous ces français que l'on oublie un peu trop souvent - pauvre mais ne se positionnant que rarement comme victime !

Portrait de AnonymeAnonyme07.05.2015

Si je puis me permettre, un 69 serait plus approprié pour ce monsieur...
ça le détendrait :)

Merci pour cette émission qu'on écoute au boulot...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.