Scandale Findus : Nestlé fait plus fort

Lasagne, tortellini, ravioli (1) ... Nestlé fait encore plus fort que Findus : " un de ses produits vendu aux professionnels, hôtels, restaurants ou encore cafés " ou comment faire manger du surgelé douteux (puisque retiré) facturé à la carte dans les restaurants ?
Porcs cochons élevage industriel © PMAFeducation
Porcs cochons élevage industriel © PMAFeducation

Lasagne, tortellini, ravioli (1) ... Nestlé fait encore plus fort que Findus : " un de ses produits vendu aux professionnels, hôtels, restaurants ou encore cafés " ou comment faire manger du surgelé douteux (puisque retiré) facturé à la carte dans les restaurants ?

Ne serait-ce pas à Nestlé et à Findus qu'il faudrait (aussi) supprimer leur agrément, si tant est que leurs actionnaires et investisseurs en ont besoin pour prendre les consommateurs pour des pigeons ?

Ces financiers sont prêts à faire avaler n'importe quoi aux consommateurs.

A quand une responsabilité civile des actionnaires ? Comme celle des restaurateurs qui s'en font les complices.

L'Etat ne met pas en cause la responsabilité des marques ni celle des distributeurs qui ont pourtant une responsabilité. Ils ont une obligation de résultat quant à la qualité et la sécurité du produit. Pourquoi ne s'en prendre qu'aux sous-traitants ? Trop facile.

Une pensée aux musulmans d'Europe qui ne pourront bientôt plus manger de poisson, dorénavant nourri aux farines de porc (2), avec la bénédiction d'une commission européenne censément chargée de faire respecter la liberté de conscience et de religion.

Il y a lieu de s'inquiéter de son souci pour les droits de l'homme si elle abdique devant les producteurs de farines animales.

Pas difficile à imaginer la place que laisse l'Union européenne aux droits de l'homme - dont fait partie le droit à la santé - face à des lobbystes d'OGM (3) ; de viande gavée aux hormones, aux antidépresseurs et aux antibiotiques ; du hard-discount (cf. la dévastation sociale et ses conséquences) ; du fast-food ; du tabac ; de l'alcool ; des sodas ; des produits gras et sucrés ; ... ?

La concurrence libre et non faussée paraît surtour convenir et réussir à un monde de vendus. D'où le succès de la corruption et des scandales alimentaires.

______________

Notes :

(1) " Le groupe suisse, qui avait déclaré la semaine dernière ne pas être touché par la polémique, a retiré des raviolis et des tortellinis au boeuf Buitoni." (20 minutes) Buitoni est une des marques du groupe Nestlé, lequel a déjà connu quelques mises en causes et controverses

(2) La fièvre porcine, la grippe aviaire, la tremblante du mouton, l'encéphalite spongiforme bovine sont des maladies qui ont fait suffisamment parler d'elles ces dernières années et pour convaincre les pouvoirs publics à supprimer la fabrication de farines animales plutôt qu'à les encourager et en faire un centre de profit. L'usage de la farine animale conduit à faire avaler des déchets à risques au consommateur final. Cf. les prions et la maladie de Creutzfeld-Jacob.

(3) Découvrez les marques qui utilisent des OGM dans les produits alimentaires vendus dans le commerce : http://guide-ogm.greenpeace.fr/ Si la production d'OGM n'est pas autorisée en France, leur importation n'est pas interdite ni leur "transformation", pour des plats cuisinés comme la plupart des aliments pour bébé, plus mal lotis que les animaux de compagnie.  Les mangeurs de viande peuvent également s'inquiéter sérieusement.

Mises à jour :

Europe1 : Cheval : Ikea retire ses boulettes

Viande de cheval : Ikea retire ses boulettes dans 14 pays TF1

Viande de cheval: au tour des boulettes d'Ikea Paris Match

Ikea retire ses boulettes de viande 20 minutes.ch

Articles Médiapart sur Ikéa (société plus intéressée par la vie privée de ses salariés que la composition de ses produits) :

Affaire Ikea : des infiltrés pour surveiller les salariés

A Gonesse, Ikea arrosait des policiers : bons cadeaux contre bons services

Espionnage: de nouveaux mails accablent Ikea, des policiers soupçonnés

Ikea Brest: la mécanique de l'espionnage

Des salariés d'Ikea accusent la direction d'espionnage

Espionnage : perquisition chez Ikea
Espionnage à Ikea: premières mises en examen

Espionnage: l'ancien patron d'Ikea France mis en disponibilité

Affaire Ikea : une information judiciaire ouverte

L'ex-patron de la sécurité d'Ikea accuse

Ikea : enquête sur une entreprise en état de siège

 

Viande de cheval : Panzani aussi

Le Point.fr - Publié le26/02/2013 à 16:40- Modifié le26/02/2013 à 16:59

L'entreprise Panzani a annoncé mardi qu'elle avait détecté du cheval dans plusieurs boîtes de raviolis fabriquées pour sa marque par William Saurin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.