Hollande au top

Je viens de voir, pour la première fois, la nouvelle affiche électorale de François Hollande, et je dois avouer qu’elle me sidère ! Cette image me tue ! Ils ont osé ! Les grands communicants qui entourent le candidat socialiste ont réussi à transformer François Hollande en une icône monarchique pleinement réussie.

le premier avril, c'est aujourd'hui; le premier avril, c'est aujourd'hui;
Je viens de voir, pour la première fois, la nouvelle affiche électorale de François Hollande, et je dois avouer qu’elle me sidère ! Cette image me tue ! Ils ont osé ! Les grands communicants qui entourent le candidat socialiste ont réussi à transformer François Hollande en une icône monarchique pleinement réussie. Le voilà droit, les épaules tournées vers la gauche, (le passé) qui nous regarde franchement dans les yeux, calme, serein, dominant, man non troppo, confiant en lui, en nous, en la France, l’esquisse d’un sourire énigmatique, subtilement dessiné (à la palette graphique ?) qui nous projette directement dans la référence culturelle au niveau le plus sublime de l’histoire générale de la peinture occidentale. Magnifique ! La Corrèze, dans la plaine, lui au sommet, la tête au dessus des nuages sans pour autant se prendre le chou. Et le grand bleu.

On se demande pourquoi ces messieurs de la com, n’ont pas réalisé celle de Nicolas Sarkozy, de Marine le Pen. Je ne suis pas suffisamment lettré pour me lancer, avec assurance, dans l’analyse de cette image, alors j’aimerais entendre ce que Daniel Arasse ou Roland Barthes, pourraient dire là dessus. Je poserais bien la question à Marie José Mondzain, ou Georges Didi-Huberman. Ce portrait du candidat en Président de la République vaut le détour. Ok pour cela c’est réussi, cela va faire jaser.

L’affiche de Nicolas Sarkozy invitait au détournement, celle-ci à la raillerie? On rêve déjà  de voir, le portrait officiel qui sera fabriqué si François Hollande est élu. On peut gager, que cela sera le premier avril tous les jours dans les mairies. Je me dépêche donc, comme c’est aujourd’hui mon anniversaire, de développer un texte qui serait peut-être considérer comme un outrage au Président, dans quelques semaines. Ceci dit, j’ai lu que vous pouvez demander, légalement, de ne pas être marié devant le portrait du Président de la République, mais c’est un autre sujet. J’en étais à me moquer, par avance, de la photo hypothétique du premier magistrat de France. À voir celle-ci, la prochaine pourra-telle être plus tarte ?

Mais soyons sérieux deux minutes, premier avril oblige. Comment voulez-vous que je vote pour un type qui fait écrire, en dessous de son image : Le changement c’est maintenant avec un visuel en dessous qui dit le contraire, en reprenant tous les codes de la tradition du portrait à la Renaissance. Ok, vous pourriez me dire que j’ai fait un jeu de mot que François Hollande désire ardemment la Renaissance… Mais ce ne serait qu'un jeu de mot de plus, et ce n'est pas le jour. Ici, sur cette image, ce n’est pas un portrait craché du candidat, c’est un portrait en majesté d’un classicisme ennuyeux, c’est un portrait crypter qui veux dire bien des choses en somme, répondre à trop de critères. Qui trop embrase... C'est une image morte, à force de vouloir tout dire. Une œuvre d'art, pour provoquer une émotion, un rapport avec celui qui la regarde, contient un je ne sais quoi d'inconscience et de lâcher prise que nous ne trouvons pas dans la communication politique. Ici l'image est saturée.

Il y a dans l’affiche politique, et je répète le terme à dessein, une volonté d’afficher quelque chose, un objectif, dont on voudrait nous cacher les moyens pour l’obtenir. C’est pourquoi décrypter une image politique me paraît une entreprise de salut public: On nous vend, un produit Français, (FR) un produit de chez nous, qui vient de la terre de France, un produit clean, presque bio, mais on le dit pas, pour ne pas faire montre les prix. C'est un produit classe, mais pas de manière ostentatoire, aucun bling bling, plutôt premier de la classe, que premier au concours général. Un produit modeste, mais durable, pas besoin de pile, il est solaire. Un produit franc, mais européen.  Il est frais, mais a mûri en cave, entouré des meilleurs spécialistes. Le petit parfum de fraîcheur, c'est qu'il n'a jamais servi, comme president. La peau indique le tanin légèrement prononcé, le produit a de l'expérience, mais ailleurs. Il a de la robe, mais sans fioriture, un bon taux d'alcool -deux verres bonjour les dégâts - un air bag rassurant, une carrosserie sans clinquant, mais racé, une main de fer dans un gant de velour, la rigueur tranquille assurément.

J'avais besoin d'une affiche officielle raconte sur Europe 1 le candidat. Le paysage est un paysage corrézien. La photo est bien de moi. Elle n'a pas été retouchée. http://www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/Sarkozy-promet-qu-il-sera-un-president-qui-aura-plus-de-recul-498042/ Il a un de ces humours le candidat? Pas retouchée, la photo?

Une manière d'analyser cette icône, le plus simplement c’est d'en montrer d’autres. L’affiche d’Obama qui promettait l’espoir, nous en ôte.

l'espoir l'espoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Montrer un portrait de Mao, permet de ramener l’affiche de campagne de François Hollande à un portrait chinois, ce qui serait drôle, (il y a une blague) si ce n’était pas aussi triste (le portrait du conducator).

l'autorité l'autorité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Hollande avec un Mélenchon, prônant la Révolution, et qui se retrouve à 15% dans les sondages, finit par ressembler à Louis XVI, et d'ailleurs il a un côté monarque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin moi je me demande si ce n’est pas à Harry, le prince, et pas Potter le héros, que Hollande ressemble le plus sur cette icône, en plus rassurant évidemment.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.